103 idées pour votre Raspberry Pi

Publié initialement à : https://korben.info/idees-raspberry-pi.html

Nous sommes nombreux à nous être procuré un petit ordinateur Raspberry Pi pour nous lancer dans des projets de ouf malade… C’est très cool, mais à part le classique Media Center, qu’avez-vous fait avec votre Raspberry Pi ? Si vous séchez niveau idées, voici une petite sélection que j’ai rassemblée au cours des derniers mois.…

Merci pour cette liste ça donne de belles idées.
J’ajouterais un « bloqueur de publicité pour tout le réseau » (y compris smartphones et tablettes) avec Pi-hole.

Merci beaucoup pour cette liste ! Aurais tu une liste du même genre pour des projets Arduino ?

Ahah Je vais finir par être une caricature de moi-même, à faire la pub de Pi-hole, mais, cher Tonton en chef, puisque tu recycles un article, pourquoi ne pas l’avoir appelé 100 et UN projets, et parler de pi-hole?
Toujours selon moi, c’est le projet RaspberryPi un des plus simples et des plus rapides à mettre en oeuvre et qui a un impact et une utilité immédiate, ne serait-ce que contre les pub en général et la télémétrie :skull_and_crossbones: Windows10 :japanese_ogre: en particulier.

Et combien de projet Rpi ont leur page Wikipedia en français et en anglais?


Bon allez, :pray: ne m’en veuillez pas trop, je n’ai pas d’actions Pi-hole, et je suis confiné, alors ça explique ma :crazy_face: folie monomaniaque!

–zorg6 :vulcan_salute: & :penguin: Gnu/linux pour tous!

En domotique je rajouterai Home Assistant, via une version toute spécialement faite pour le RaspberryPi : Hass.io

Projet libre, complet, entièrement gratuit (contrairement à Jeedom et ses modules payants), très régulièrement mis à jour et avec une énorme communauté (anglophone, mais le soft en lui-même est traduit en fr).

1 J'aime

@Ginko Bonjour, intéressant.

Pas de chance, en revanche, du côté Wikipedia, l’article anglais a été refusé pour manque de notoriété. :grimacing:
Bien sûr, ce n’est pas l’essentiel.
Qu’as-tu fait de beau avec ce soft?

Je ne savais même pas pour wiki, c’est curieux quand on voit le travail et la communauté.

Perso je suis loin de l’exploiter à fond pour l’instant, je suis dans ma première année en domotique. Le temps d’essayer les différentes solutions m’avait déjà pris pas mal de temps.

Principalement, j’ai :

  • Gestion des lumières et des interrupteurs en Zigbee, agrémenté de quelques détecteurs de présence. C’est soit du Xiaomi soit du Ikea.
  • Gestion des thermostats : j’ai un Netatmo nativement reconnu pour gérer la maison. Et pour un bureau mal isolé chauffé avec un radiateur d’appoint électrique, j’ai fait un thermostat « virtuel » programmable facilement à partir des données d’un thermomètre et d’une prise connectée en zigbee également.
  • Détecteur d’ouverture de portes/fenêtres, en zigbee
  • Gestion de l’aspirateur Xiaomi
  • Alarme
  • Et l’intégration/retour de différents appareils, comme l’imprimante Brother, la tv, les cast, la musique, le nas, etc…

Avec tout ça j’ai mis en place des scénarios, comme l’activation des lumières/intensité en fonction de l’heure de la journée, l’envoi d’alerte en cas de fenêtres/portes ouvertes quand on part, ou au contraire de porte/fenêtre/présence lorsque nos téléphones sont loin de la maison. Ou bien encore le lancement du robot aspirateur quand on est dehors. Ou le changement de luminosité une fois que je lance un film sur la tv, etc…

J’ai également recyclée une tablette comme terminal de contrôle pour qu’on puisse gérer des trucs depuis le couloir.

L’application téléphone est vraiment bien faite aussi, on accède rapidement à ses différents appareils, pratique pour éteindre une lumière ou couper le chauffage à distance. Ça m’évite d’ouvrir 24 applications différentes.

Pour l’instant je loue une maison, donc c’est de l’entrainement. Il y a des choses que je ne pourrais essayer qu’une fois que je serais propriétaire, comme les volets, les têtes thermostatiques ou encore les caméras (pour ces derniers, je me tâte encore).

Et dernier truc chouette en cours d’intégration, c’est l’assistant Almond/Ada. Pour l’instant tout ça reste en anglais, et ça reste hyper sommaire comparé aux mastodontes Google/Alexa, mais c’est du libre, ça a le mérite d’exister et de vouloir progresser. D’ailleurs j’invite les gens à contribuer à Common Voice, de chez Mozilla, pour aider à créer des bases de données vocales libres.

Intéressant. Sinon, une pensée m’a traversé l’esprit : L’IT gère déjà toutes nos données perso et pro, nous sommes à deux doigts d’être :sleeping: 24/365 totalement sous la surveillance de l’IT. Brrrrr. :cold_face: ça fait froid dans le dos, et c’est chaud aussi :hot_face: car que nous y allons de notre plein gré. :roll_eyes: :face_with_raised_eyebrow: :thinking:
Un petit coup de coude de pandémie et tout le monde est pisté.

Je pense que tout est une question de mesure. Pour les données, tendre vers le libre et s’autohéberger. Pour la dépendance, éviter d’aller trop loin dans la recherche du « tout domotisé ». J’essaye d’avancer sur le sujet en me demandant régulièrement « et si ça tombe en panne, est-ce que je me retrouvé coincé ? »

Et pour l’instant ça me semble être un bon compromis entre confort et indépendance.

1 J'aime

Merci @Pyros65 .

Je ne doute pas que les promoteurs d’un système de pistage déclarent que le système respecte nos vies privées.

Je doute juste qu’on puisse présenter au public une preuve que :

  • Le système ne peut être dévoyé
  • Que le système ne peut être modifié
  • Que si la législation changeait, les garanties initiales ne soient pas caduques.

Ma méfiance serait un peu atténuée si :

  • A tout moment n’importe quel citoyen puisse vérifier que le fonctionnement actuel soit conforme (Code, infrastructure, procédure, traçage des intervenants/admin du système, législation
  • Que plusieurs organismes indépendants fassent des audits non planifiés avec tous pouvoirs de consultation technique et d’interrogation des intervenants, et notamment AVANT la mise en place du système.
  • Que le code source soit openSource donc public
  • Que l’application soit signée
  • Que la date de début et de fin d’usage de cette App soient non modifiables et fixées à l’avance
    Vous pouvez en ajouter

Et puis, mes trois règles de sécurité :

  • Ne pas faire confiance
  • Ne pas faire confiance
  • Ne pas faire confiance

… mais comme disait Will Smith dans « I, Robot », je crains de devoir dire un jour : " Somehow « I told you so » just doesn’t quite say it. "

[Signé: CaptainParano] :face_with_raised_eyebrow: :roll_eyes: :thinking: :grimacing:

1 J'aime

Je ne dis pas que le système qui sera mis en place (si c’est le cas), respectera notre vie privée. Je dis juste qu’une methode de contact tracing qui n’est pas intrusive existe.

Connaissant cette information, si le gouvernement prétend qu’il n’existe pas de solution autre que le pistage massif de la population, ça permettra de savoir qu’il se fout clairement de notre gueule (ou qu’il est incompétent).
Et, bien que je puisse parfaitement accepter une perte de liberté individuelle au profit de l’intérêt collectif, c’est à la seule condition qu’il n’existe pas une meilleure voie.

@Pyros65 . Je comprends ton point de vue.

(Hoùlà je me rend compte que je fais un peu du hors sujet … quoique p’tet bin que non après tout - c’est lié, mais ce n’est plus du Rpi)

Autre point, j’ai lu que le .gouv.fr envisagerait de prendre du code tout fait part Google ou Apple, arguant du fait que les deux plateformes sont différentes et qu’ainsi pour déployer au plus vite une app pour tous les contrôler (My Precious :wink:) ce serait la solution la plus sûre, la plus rapide et la plus économique.

MAIS… pour en savoir plus =>

Vu que Google et Apple ont déjà un accès total à notre vie privée et qu’ils ne s’en cachent pas, je ne vois pas en quoi une application créée par eux serait pire qu’une du gouvernement.

Personnellement, si je devais choisir entre:

  • Laisser seul Google accéder à mes infos et les partager à mon gouvernement
  • Et laisser Google et mon gouvernement accéder à mes infos.

Je pense que la première solution serait celle qui limite le plus le risque d’un abus de l’exécutif.

@Pyros65 : J’envie tes certitudes.

Les seules que je possède, c’est ce que l’Histoire Humaine nous a appris :

  • L’informatique donne un pouvoir énorme
  • Le pouvoir est corrupteur. L’Etre humain trouve toujours une raison rationnelle à ses yeux d’en abuser.
  • Tous les responsables ont toujours abusé de leurs pouvoir, que ce soit un seul responsable, ou une organisation

Enfin, comme toi je fais une analyse bénéfices-risques : Je préfère ne pas prendre les risques liés à l’utilisation des pisteurs.

Encore faut-il que j’aie le choix.

Le fait que notre vie privée soit déjà bien en danger me donne envie de la défendre plutôt que de capituler. Je ne me rends pas, je me bats, et je me battrai pour la recouvrir et la protéger.
Pour commencer, j’ai un raspberry Pi-Hole chez moi (comique de répétition pour ceux qui m’ont lu) pour bloquer le pistage publicitaire, la télémétrie Windows, etc.

Je pense que je n’ai pas été clair dans mes propos:
Dès le moment où on utilise un smartphone, le fait que certains GAFAM disposent de nos informations n’est plus un choix, c’est un fait. Leurs CGU sont claires, nous consentons à leurs laisser accès à ces donnes sans aucun contrôle.

Dans le cas présent, savoir si l’utilisation d’une application contrôlée directement par le gouvernement est « mieux », ça revient à se poser la question s’il il est « mieux » de laisser les GAFAM trier les données transmises ou laisser un accès direct à l’exécutif.

1 J'aime

Oui, et c’est malheureux mais on à clairement pas le choix.
Je crois que la quadrature du net à vraiment bien exposé les réticences qu’elle avait à ce genre d’appli, son inutilité voir dangerosité. Quand on voit qu’il a fallu 1 mois et demi en période d’extrême urgence pour pondre un pauvre générateur de pdf/QR code …