Climatisation Eco-Cool avec des matériaux de récup et sans électricité

Originally published at: http://korben.info/climatisation-eco-cool-materiaux-de-recup-electricite.html
Edit : Les esprits scientifiques qui lisent mon site m’on clairement indiqué dans les commentaires que tout ceci n’était qu’une immense escroquerie. Apparemment ce serait de la science fiction. Dommage, les gens du Bangladesh vont continuer à avoir chaud cet été. Merci à tous ceux qui ont commenté. La société Grey Dhaka basée au Bangladesh a…

Pour le refroidissement de l’air, si je dis pas de bêtise c’est dû à l’effet Venturi, expliqué ici par e-penser :slight_smile: :

Merci, Korben me sent moins seul dans mon utopie qu’il y a encore des choses à découvrir…
Malheureusement je me suis renseigné auprès de collègues calé sur la question est c’est plus un effet “placébo”, pour les citer…
L’effet est réel, mais c’est le résultat qui n’est pas à l échelle:
Nous parlerions plus d’une diminution de 1/500°
:frowning:

1 J'aime

Il me semblait que l effet venturi s s’apparentait plus à l accélération du vent sur une pente…
Comme sur les toits (triangulaire cela va sans dire…) Des maisons.
D où l invention des éoliennes à haubans que l’on fixe à leur sommets…
Encore une fois mystère: je n’ai pas réussi à trouver un fabricant / installateur pour mon beau père qui à les conditions requises pour que cela fonctionne parfaitement!

Ceci dis Merci pour la vidéo elle risque fort de m’intéresser!
:slight_smile:

gros bullshit, article à supprimer.
Le sujet de ce “climatiseur” miraculeux a été discuté sur le groupe zététique facebook :

Voir le commentaire de Etienne Hamelin que je recopie ici :

Tentative d’application numérique (dites moi si je me suis planté) pour savoir si l’effet de refroidissement est sensible, dans des conditions idéales, bon courant d’air, échange thermique optimal à l’intérieur qui transfère tout le bénéfice du dispositif à l’air intérieur (on ne tient pas compte du toit et des murs de tôle surchauffés au soleil) :

  1. Calcul de différence de pression par l’effet Venturi
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Venturi
    A2/A1 = rapport de section = 1/10 environ, le carré du rapport de diamètre entre le goulot et la bouteille
    V2 = vitesse de l’air dans le goulot, difficile à évaluer : ce n’est pas 10 fois la vitesse du vent dans la direction orthogonale à la façade parce que l’entrée d’air n’est pas forcée, l’air peut contourner la maison plutôt que passer au travers du dispositif. Disons 10 m/s pour essayer, c’est déjà pas mal, tout dépend si on peut avoir un fort courant d’air ou pas…
    Masse volumique de l’air, rho = 1,090 kg/m3 à 45°C, 50% d’HR. http://www.thermexcel.com/french/tables/massair.htm
    Différence de pression P1-P2 = ½ rho V2² (1-(A2/A1)²) = 0,5 * 1,090 * 100 * 0,99 = 54 Pa (arrondi)
    Pour P1 = 1 bar = 100 000 Pa, P2/P1 = 0,99946
  1. Détente adiabatique ( formule donnée par Guillaume Gnt )
    https://fr.wikipedia.org/.../Compression_et_détente
    (T2/T1)^1,4 = (P2/P1)^0,4
    T1 = 45°C = 318 K
    T2/T1 = (P2/P1)^(0,4/1,4) = 0,999846
    Donc T2 = 317,951 K

Super on a gagné moins de 0,05 degré !

1 J'aime

Bonjour,
Il faut se méfier des calculs théoriques dans des domaines aussi complexes (car beaucoup d’effets annexes environnementaux non maîtrisés) le mieux c’est encore… D’expérimenter, ce que je vais faire dès que je serais rentré :slight_smile:

Autrement à la base l’effet est assez simple mais j’ai quand même des doutes : à l’entrée il y a compression de l’air et donc…Echauffement ! Comme dans une pompe à vélo. Puis à la sortie dépression donc refroidissement. C’est un peu ce qui se passe lorsque l’on regarde l’arrière d’une aile d’avion surtout en virage : l’air à l’arrière se détend et se refroidit et l’on voit parfois apparaître des traînées de condensation fugitives.

Mais comme je l’écrit plus haut le mieux c’est encore de tester… D’autant que ce n’est pas vraiment compliqué ! Bonne journée

1 J'aime

J’aime bien l’esprit!!
tu nous tiens au courant bien sûr?!
:slight_smile:

Bonjour,
Plusieurs choses:
Compression de l’air = échauffement.
Comment l’air peut être “compressé” dans les bouteilles à moins d’avoir un vent de fou dans la direction des bouteilles ?
Enfin que comparent-ils ? Une maison fermée en plein soleil VS une aération par les goulots des bouteilles ?

Mon instinct me dit qu’une bonne aération par une fenêtre ombragée et une bonne évacuation par le toit (l’air chaud monte) serait plus efficace.

Peut-être encore une vidéo “putaclic” ? Ou quelqu’un peut vraiment expliquer ?

2 J'aime

J’ai seulement des bases en thermodynamique et j’ai d’abord pensé comme dudrea, un gaz comprimé monte en température et baisse en température en se détendant.
Contrairement à la bouche qui force l’air à sortir je ne pense pas que le vent augmente la pression.
Aussi pour avoir une baisse de température il faut que le gaz compressé transmette de l’énergie avant d’être détendu, c’est ce qui se passe dans un réfrigérateur avec un fluide.
Ca semble bidon mais le mieux est encore de l’expérimenter.
A lire : http://physics.stackexchange.com/questions/261284/how-does-the-eco-cooler-air-conditioner-really-work

1 J'aime

Sauf que cette vidéo est triple fail, un sur chaque sujet traité. C’est dommage pour une chaîne pourtant pas si mal.

La compression est toute relative : elle ne peut pas excéder la pression du vent, qui est déjà très très faible. Et donc l’échauffement également. La chaleur devant forcément aller quelque part, soit elle va dans les murs (auquel cas ça chauffe la maison…) soit elle reste dans l’air, et est reperdue lors de la détente, qui ne fait alors que rétablir la température initiale.

Je rejoins donc les autres commentaires sceptiques : la différence de température n’est pas notable. À la limite, il y a juste un effet de ressenti à cause du vent (ça justifie peut-être le déploiement, ceci-dit), mais c’est tout.

(Mon commentaire plus complet était là : http://lehollandaisvolant.net/?id=20160622200031 )

1 J'aime

Cerise sur le marteau : quand tu parles dans une bouteille au cul coupé, ton message est envoyé à toute la planète.

1 J'aime

Et si il n’y a pas de vent tout simplement ?

Je résume donc : des commentateurs doutent de la validité théorique d’une invention libre au Bangladesh, mais sans essayer pour autant. Notre blogueur high-tech français tranche alors en parlant d’escroquerie et de science-fiction. Y’aurait pas un truc qui cloche ?

Notez que je n’y connais rien en physique, mais ça ne colle pas vraiment avec une escroquerie (c’est libre). Est-ce qu’on ne pourrait pas leur laisser le bénéfice du doute plutôt que de trancher ainsi? Merci.

L’astuce revient à ouvrir une fenêtre pour laisser entrer l’air sans les rayons infrarouges.
De plus, s’il y a suffisamment de vent, il se crée une pression = production de chaleur, qui s’évacue dans le corps de la bouteille, puis une dépression qui provoque un refroidissement de l’air.
Bien que ce dernier point ne me semble pas pouvoir abaisser de manière significative la température de l’air.
En tout cas, le fait d’aérer la pièce sans laisser entrer la chaleur me semble suffisamment efficace pour ne pas porter de jugement à priori négatif sur le résultat.
Ce qui me gène c’est que la théorie basée sur la différence de température après décompression n’est pas quantifiée alors que l’aération sans les infrarouges calorifiques n’est même pas évoquée, sauf erreur.

1/ si cela marchait, vous pensez sérieusement que d’autre ne le ferait pas chez soi?
2/ si il suffisait que de l’air passe dans une bouteille pour faire 5° de moins, imaginer ce que l’on peux obtenir avec un ventilateur…

Ça ne vous paraissait pas évident comme “arnaque”???

1 J'aime

Il faut se méfier des évidences, elles cachent parfois des surprises…