Compteur Linky - Bonne ou mauvaise idée ?

http://korben.info/compteur-linky-bonne-mauvaise-idee.html
Ça cause de plus en plus des compteurs “intelligents” de Linky un peu partout et donc je commence à me renseigner un peu sur ce que ça va nous apporter… Et la réponse va vous surprendre, car c’est : Pas grand-chose. La particularité de ces compteurs, c’est qu’ils sont communicants. Cela veut dire que ERDF…

Leur argumentaire foireux genre plus besoin de prendre un RDV pour changer la puissance, super c’est le genre de truc que tu fais une fois dans ta vie.

La relève sur RDV heu non… tu peux transmettre ton relevé par téléphone ou sur leur site jusqu’à ce qu’ils te saaoûlent et décident qu’ils doivent vraiment passer physiquement.

Mon fournisseur d’électricité peut piloter mes appareils à distance ??? #WTF !!! no way !!! et comment ils feront ça d’ailleurs ?

Il ne faut pas se leurrer, la seule et unique raison d’être du Linky est purement économique pour ERDF (le “confort” des usagers est bien le dernier de leurs soucis sauf si celui-ci lui permet d’augmenter ses profits), et Linky permettra de faire faire des économies à ERDF en réduisant de façon drastique le coût humain engendré par les visites pour relever les compteurs, il permettra aussi de détecter plus facilement certaines fraudes et “fuites” de même qu’il permettra aussi de modifier la puissance du compteur ou de le couper à distance (là encore sans de déplacement de personnel).

Cela leur permettra aussi un contrôle plus fin sur la répartition géographique de la consommation ainsi qu’une détection plus facile et plus rapide des problèmes sur le réseau (si d’un seul coup une centaine ou millier de Linky disparaissent de la surveillance c’est qu’il y a un problème), officiellement ERDF dira que ça va leur permettre de trouver plus facilement la panne et donc de rétablir le courant plus vite pour le bien des usager certes, mais en réalité ils perdront surtout moins d’argent à cause du temps passé à trouver la source du problème.

Les usagers auront quelques rares avantages dont le fameux suivi conso en ligne qui leur ferait soit-disant économiser sur leur facture ce qui au final n’est qu’un leurre surtout pour ceux qui évitent déjà le gaspillage (à part pour détecter une éventuelle “fuite” de courant sur un appareil défectueux mais cela on peut déjà le faire avec les compteurs actuels il suffit de tout couper sauf l’appareil suspect) mais c’est surtout ERDF qui en sortira grand gagnant avec des économies substantielles qui bien sûr ne feront pas baisser votre facture car on a jamais vu une société vouloir baisser ses profits au bénéfice de ses clients (sauf sous la contrainte d’un concurrent ce qui n’est pas le cas d’ERDF qui est seul maître à bord).

Pour ce qui est de la soit-disant création de 10.000 emplois clamée haut et fort d’une part ce n’est pas ERDF qui va les créer mes les sociétés prestataires qui répondront aux appels d’offre pour cette phase de déploiement (dixit le propre site ERDF Linky “Le recrutement est assuré par les entreprises de pose et non par ERDF”), et ces mêmes sociétés ne vont certainement pas embaucher des CDI pour une mission à court terme mais des CDD, et au final ce métier consistant à relever les compteurs disparaîtra tout simplement ainsi que tous les emplois qui vont avec !

Ajoutons à cela que chaque Linky consommera environ 10W, multiplié par des millions de Linky, qui va payer ce surplus de consommation d’après vous ?

Pendant un moment il était même prévu de pouvoir sanctionner de 1500€ d’amende tout client refusant la pose d’un Linky, cette directive semble avoir été abandonnée (info à vérifier).

Pour ce qui est du lissage éventuel des factures ajustées à la consommation réelle, c’est déjà tout à fait faisable via “le relevé de confiance” qui permet avant chaque édition de facture de transmettre le compteur exact.

Je n’aborderai par contre pas le sujet des rayonnements électromagnétiques induits par le Linky et son courant porteur et de leurs effets sur la santé qu’une étude va démontrer et qu’une autre contredira.

Enfin bref le Linky a l’air sympa comme ça mais ne vous méprenez pas, ce n’est en aucun cas pour votre “bien”.

1 J'aime

Pour tous les avantages de la facilité de configuration, tu as raison, ce sont en fait des avantages pour ERDF, pour qui il est plus facile de cliquer sur un bouton que de se déplacer, pas des avantages pour le client.

Pour la facilité de relevé et de suivi de consommation, c’est du bidon, avec un compteur classique, il suffit d’ouvrir l’armoire où il se trouve. Là, on pourra aller sur un site Web à la place, ce qui n’est ni plus facile ni plus difficile.

Pour le délestage fin, ça peut être un réel avantage pour EDF, RTE, ERDF et le client. Des offres incitant à consommer moins pendant les pics de charge, ça existe déjà, ce sont les abonnements jour/nuit ou trois « couleurs », et ça fonctionne déjà avec un signal transmis sur la ligne. Fondamentalement, le système proposé ici n’est pas différent, seulement plus fin, genre au niveau de la dizaine de minutes et avec peut-être plus de catégories de consommation, et automatisé, c’est à dire que, si le client a choisi une offre avec délestage, le compteur pourra apparemment signaler aux appareils compatibles qu’ils doivent éviter de consommer à tel moment. Ce n’est pas aussi simple que baisser le chauffage et mettre un pull, parce que ça inclut des choses comme les chaudières à accumulation ou les chargeurs de voiture électrique, qui sont des appareils qui peuvent fournir le même service tout en évitant de consommer à certains moments. L’avantage pour les producteurs et transporteurs d’électricité est évident : ça aide à lisser les pics de consommation, de façon plus efficace que les offres à délestage grossier actuelles. L’avantage pour le client, si les fournisseurs proposent des offres intéressantes et qu’il est équipé d’appareils compatibles, c’est de pouvoir choisir un abonnement avec délestage qui lui coûtera moins cher, sans avoir à couper à la main ses machines aux périodes de pointe.

C’est du gros FUD cet article.

Déjà, ErDF fournit l’électricité, c’est tout à fait normal qu’ils soient en mesure de compter ce qu’on consomme, et quand. C’est peut être une question de vie privée pour vous, mais d’un autre côté c’est le fournisseur, tôt où tard il faut bien qu’il sache ce qu’il vous fournit.

Ensuite le pilotage à distance pour absorber les pics, ça s’appelle faire de l’effacement, ce n’est pas DU TOUT obligatoire, il faut un équipement compatible, et ça existe quelque part déjà pour ceux qui ont un compteur heures pleines / heures creuses, puisqu’ErDF envoie un signal qui permet aux équipements de détecter le passage en heures creuses. Et pour rappel, ça permet de faire des économies, puisque ça optimise les heures auxquelles les chauffe eau s’allument ou s’éteignent en fonction des heures creuses et en tenant compte du fait qu’un ballon d’eau chaude est capable de conserver la température pendant un certain temps. Il n’est pas du tout question de piloter la lumière ou les TVs. Tout au plus on pourrait imaginer piloter les radiateurs, qui consomment par petits pics et qui pourraient être “synchronisés” pour que tous les pics d’une ville ne tombent pas en même temps. Ca ne changerait strictement rien au confort d’un logement…
D’autre part l’effacement ça permet de ne pas surdimensionner le réseau électrique, de ne pas installer des grosses centrales un peu partout, bref ça n’a que des avantages pour tout le monde, et surtout pour la planète.

Ensuite (encore), le Linky dispose d’une prise avec une API totalement ouverte, la TIC, qui permet de récupérer ces infos de conso. Cette prise peut même alimenter l’appareil qui se branche dessus, en clair on peut lire les infos avec un raspberry pi et se faire ses propres courbes de conso. C’est tout un paragraphe de l’article qui devient faux…

Ensuite (encore encore), oui ça fonctionne par CPL, mais ça envoie des impulsions très rapides, peut être une ou deux fois par jour. Le type qui affirme ressentir ça doit déjà le faire, encore une fois pour les heures pleines heures creuses c’est le même principe et c’est déjà en place depuis … pfiou. C’est ce signal qui indique au compteur qu’il doit changer l’index à faire bouger, y compris sur les compteurs électromécaniques.

Bref arrêtez de vous inquiéter, ces compteurs sont supers, ils ouvrent ENFIN la possibilité de brancher des appareils de mesure simples (et donc peu coûteux) pour que les gens comprennent leur facture.
Et oui bien sûr, si je dis ça c’est que je travaille dans le domaine. Je n’ai aucun lien particulier avec Linky, mais je travaille sur un produit qui permet d’analyser sa conso dans le but de comprendre quoi faire pour réduire ses factures.

Hello

merci pour les précisions et ton avis.
T’as un lien pour les API car je ne trouve rien à ce sujet. C’est pour l’ajouter à l’article et corriger ça.

Merci

Pour la facilité de suivi de conso dans les immeuble le local électrique avec les compteurs est parfois innaccessible ou alors ton compteur est dehors dans ton mur de clôture c’est pas pratique et si tu veux tracer une courbe de suivi quotidienne ou horarire ces pas top non plus donc de ce côté le linky est plutôt pratique pour Mme Michu qui utilisera son navigateur pour aller voir ça (M.Bricouille pourra s’interfacer avec la prise téléinfo si le compteur est chez lui ou comme moi se faire un petit module de lecteur des tour de compteur à roulette mécanique).

Pour réduire les pics je ne vois pas en quoi le Linky aidera car le signal de délestage sera toujours global et coupera tous les appareils reliés au délesteur (délesteur qui restera toujours externe qu’il faut acheter et installer ou faire installer pour les non initiés) et en effet on a déjà un tarif jour/nuit qui va bien mais le fait d’avoir un suivi temps réel pourra en effet leur faire déclencher le délestage quand il le veulent avec une précision au logement.

Tôt ou tard oui, en détail à la minute non. Régulièrement tous les 6 mois ça me paraît pas mal comme “tôt ou tard”.

Puisque tu travailles dans le secteur, est-ce que tu as des informations sur la conso électrique du bouzin ? Les chiffres que je vois viennent touts de sites peu crédibles.

Cela dit, j’ai hâte qu’on découvre les premières vulnérabilités du truc, imaginez le bordel si on pouvait DDoS tout le réseau à partir d’un Linky compromis :smiley:

Pour la lecture du compteur c’est quelque chose que l’on peut faire depuis longtemps sur les compteurs équipés d’une prise Téléinfo, voir même sur un vieux compteur à roulette comme le mien en comptant les tours via une lecture optique via un TCRT5000 et un ESP8266 ou un Arduino.

Par contre l’avantage de Linky est que Mme.Michu pourra voir sa courbe simplement via un site en ligne (gratuitement ou sous la forme d’une option payante ça reste à voir) avec zéro matériel “domotique” à installer chez elle et elle pourra voir à quels moments elle consomme le plus et éventuellement en tirer quelques enseignements et changement son comportement.

Si j’ai bien lu, le boitier sera en mesure de gérer du CPL. Trois questions alors :

  • Cela va-t-il perturber les réseaux CPL existants chez l’abonné ?
  • Quid de la sécurité de ce réseau CPL ?
  • Quid de la sécurité des réseaux CPL de l’abonné ? Ne peut-il y avoir risque d’écoute ?
1 J'aime

Tres bonne question, au sujet du CPL. J’ai tout branché comme ca chez moi, et serieux, je le vivrais tres mal si leur bouzin vient mettre le ouaille.
D’autre part, c’est effectivement leur matos, mais EDF/ERDF se doit de fournir un courant propre et sans ajouts qui vont perturber les appareils electriques.
Est-ce que le fait d’avoir un disjoncteur va automatiquement eliminer tout cela entre le compteur “externe” et la partie “interne” dans la maison ?

Pour info toutes les spécifications fonctionnelles sont décrites dans ce document officiel (on le trouve via une simple recherche google “cpl linky” pour ceux qui ne pourraient pas accéder au lien) qui explique comment le Linky va pouvoir communiquer avec un concentrateur (communication à 2400 bauds suffisante pour le besoin qui reste de l’échange d’informations ou envois d’ordres ponctuels) :

http://www.erdf.fr/sites/default/files/documentation/ERDF-CPT-Linky-SPEC-FONC-CPL_Specifications_fonctionnelles_du_profil_CPL_Linky.pdf

Un disjoncteur différentiel ne filtre pas les signaux c’est juste un élément de sécurité chargé de surveiller une éventuelle mise à la masse franche (ou fuite) d’un appareil électrique (tout courant qui rentre doit ressortir, contrairement à la tension) et par exemple il disjonctera si le différentiel est de plus de 30mA

Bonjour,
Je me permet de répondre sur les interrogation sur le CPL, ayant eu l’occasion de voir le système d’un peu plus près.

Linky utilise le protocole CPL G1 et G3, des normes internationales enregistrées auprès de l’ITU. C’est protocole n’ont aucune interaction possible avec les systèmes déjà en place car ils n’utilisent ni la meme bande de fréquence, ni la meme stack réseau.

Absolument le CPL du Linky c’est 63,3 KHz et 74 KHz en modulation S-FSK 2 400 bauds donc aucun problème de parasitage du CPL “Internet”

S’ils implémentent cela un peu comme British Gas l’a fait avec leur Smart Meter, de chouettes petits appareils pourraient être dispos aussi.
J’ai pu voir ce truc tourner en live et, au delà de l’aspect gadget, constater en temps réel l’impact que peut avoir une machine à laver, une télévision sur la consommation pourrait permettre de conscientiser pas mal de gens, ne fut-ce qu’au niveau de leur facture (et à fortiori quant à l’impact environnemental).

Merci pour les precisions concernant le CPL…

Ca existe déjà pour des compteurs électroniques classiques équipés de la prise Téléinfo ou dans une moindre mesure les compteurs à impulsion lumineuse.

Bonjour,

(Transparence : je travaille dans le monde de l’énergie, mais côté professionnels et gros consommateurs. Je ne connais pas en détails le compteur linky spécifiquement, mais je vois bien ce que l’utilisation de compteurs intelligents peut apporter.)
Je voudrais proposer un avis tempérant le ton de l’article et le ton des réponses ci-dessus.

En fait, la part “intelligence” dans un appareil de comptage tient surtout à sa capacité à enregistrer et transmettre l’information, ainsi qu’à la recevoir. (enregistrement/transmission des données de comptage, et réception des signaux prix) Ce n’est pas cela qui fera baisser les factures instantanément (et ca existe déjà, cf ErGo404).
1/ Cette intelligence est au service d’un réseau électrique national, et de ses acteurs (RTE / ErDF / Producteurs / Fournisseurs).
2/ La consommation électrique elle même n’est pas une source d’angoisse pour les producteurs/distributeurs, savoir QUAND et OU la consommation aura lieu est autrement plus problématique.
3/ Le réseau a été pensé centralisé dès le départ. (De gros centres de prod, des réseaux solides, tout le monde heureux). On va de plus en plus vers de la décentralisation (production voire autoconsommation solaire/éolienne de proximité, stockage d’électricité en local façon Tesla ou vecteur hydrogène, etc…) qui va coûter extrêmement cher à mettre en place pour les gestionnaires transport et distribution. Et donc… va nous coûter très cher à tous via les coûts d’acheminement, déjà en augmentation sensible.
4/ La pointe de consommation (exemple caricatural : 19h en hiver, tout le monde rentre chez soi et allume le chauffage) augmente très très vite par rapport à la consommation annuelle FR. Le problème tient donc plus à la gestion de consommation dans le temps qu’aux volumes consommés.

BREF
Linky sera grandement bénéfique aux gros consommateurs (indus, gros tertiaires) pour mieux gérer leurs consommations, anticiper et comprendre les consommations futures.
Les particuliers auront accès à leurs consos régulièrement et facilement (pas avec un bidouillage arduino&consorts), avec un effet, certes modeste, mais bénéfique sur les factures.

Reste la question de la sécurisation des données… A supposer que ces informations intéressent quelqu’un, encore faudrait-il aller les récupérer en se branchant sur les lignes… dangereux et techniquement pas simple…
Ensuite un piratage des serveurs de collecte de données ne renverrait que des informations anonymes (enfin j’espère !).

1 J'aime

Si j’ai bien compris il parle du TIC qui est un protocole de communication avec le compteur (pas forcément Linky) : on branche des fils sur le compteur et on “lit” ce qu’il en sort : http://www.erdf.fr/sites/default/files/ERDF-NOI-CPT_54E.pdf , par exemple avec un Raspberry pi : http://www.magdiblog.fr/gpio/teleinfo-edf-suivi-conso-de-votre-compteur-electrique/
Donc une interface certes, mais pas une API…

Mais si l’info sera accessible sur le net, alors ce sera cURL comme pour ma box :wink:

1 J'aime

Seulement linky ne possède pas de borne mais d’un port usb !