Découvrez le prochain supersonique d'Airbus

http://korben.info/decouvrez-le-prochain-supersonique-dairbus.html
Quand j’ai été visiter Airbus le mois dernier, pour le lancement de l’A350 XWB de Vietnam Airlines, j’ai pu constater que les innovations portaient principalement sur la consommation de l’appareil, son pilotage et son confort. Mais en aucun cas sur sa vitesse pour faire des trajets plus courts. Depuis l’arrêt du Concorde, la recherche de…

Sympa pour qu’un co****d pollue autant en 1h30 que tout un village en 5 ans.

1 J'aime

Airbus concurrent direct de Boeing passes par des brevet Américain, WTF ?

@ Une première utilisation civile permettant d’embarquer une vingtaine de passagers et une seconde, militaire

Encore pour les privilégiés ce truc !

Petite précision : le SR71-BlackBird ne fait absolument pas dans le transport de troupes… Non seulement cet appareil formidable est à la retraite depuis 25 ans (16 ans si on tient compte de ses vols scientifiques) mais en plus il s’agissait d’un appareil biplace, le pilote et un opérateur radar/photos puisque c’était avant tout un avion espion…

Les compagnies n’arrivaient pas à entretenir correctement le concorde. Un désastre cet avion. un désastre financier et écologique. Les supersoniques pour les vols commerciaux c’est du passé.

J’imagine que leurs recherches sur les économies de carburants vont leur être utile pour ce genre de projets…

Après il faut savoir si on a besoin de faire Paris-SF en trois heures… Perso pour un tel voyage je m’en balance pas mal de faire 12h de vol. J’en fais déjà presque autant pour traverser la France en train… (en diagonale bien sur! )

Si ils ne résolvent pas le problème de la consommation d’énergie, ce moyen de transport risque d’êtres utile qu’aux super riches, comme le concorde.

  1. Ne jamais oublier qu’un brevet protège une idée (un concept, un principe), et non un design (un produit, un plan, un code). D’ailleurs les illustrations fournies dans les brevets sont des croquis de principe, pas des plans avec cotes. La protection du design relève du secret industriel. Ce n’est donc pas parce qu’il brevètent qu’ils vont forcément passer en production et qu’ils ont déjà des plans. Certains brevets sont déposés juste pour court-circuiter la concurrence. De plus, rien n’empêche de breveter une idée qui ne fonctionne pas (on a bien breveté des machines à mouvement perpétuel).

  2. Les brevets n’ont de valeur que dans le pays où ils sont déposés, donc breveter en France n’aurait pas d’intérêt vu qu’Airbus y est le seul avionneur. Breveter aux States prend tout son sens pour couper l’herbe sous le pied de Boeing sur son propre sol. C’est du bon gros capitalisme sauvage.

  3. Ce n’est pas parce que l’invention ne vous sert a priori à rien qu’elle est stupide. Dans les années 1900, quand Henri Ford demandait aux gens ce qui les aiderait à améliorer leurs déplacements, ils répondaient qu’ils voulaient des chevaux plus rapides. Les ingénieurs d’Airbus ont peut-être une idée brillante derrière la tête.

  4. Le Concorde a été un gouffre financier mais a fait avancer la compréhension de la mécanique de vol et de l’aérodynamique plus que n’importe quel autre avion, avec des conséquences directes et indirectes sur l’aviation moderne, y compris des économies. Voir le coût à court terme est un peu trop simpliste.

  5. Les nouveaux matériaux, type céramiques et composites, pourraient peut-être permettre de relancer le supersonique avec des coûts d’entretien raisonnables. J’ai plusieurs amis qui font des thèses de doctorat dans ce domaine, à suivre dans les années qui viennent…

  6. Comme d’habitude, ce sont les mecs les moins renseignés qui se sentent obligés de nous faire part de leur avis inspirant et constructif… #Cestdelamerdeçasertàrien #Classiqueinternet

Aurelien,
merci pour ton commentaire qui explique clairement à quoi servent vraiment les brevets en entreprise. je n’allais rien dire de plus lorsque j’ai vu que tu m’avais devancé, cependant permet moi de rajouter une précision : il me semble bien qu’on ne peut breveter que des systèmes qui fonctionnent, et justement il n’a pas de brevets de machines à mouvements perpétuel.

Et 8h c’est long même quand on a des films à regarder ou du boulot à finir.
-> NON, 8h CA N’EST PAS LONG pour faire un quart du tour de la Terre assis sur un trône molletoné. (si si, j’étais obligé de mettre des majuscules ;)).
C’est cette idéologie là qu’il faut combattre, et que tout le monde oublie, juste avant d’aller rédiger un autre article sur comment faire pousser ses tomates cerises en permaculture pour sauver le monde.

Effectivement, tout est dit! Ou presque.
Et si je peux me permettre, j’aimerai souligner les points suivants:

Le fait de déposer un brevet aux USA ne permet pas seulement de couper l’herbe sous le pied de Boeing uniquement, mais en réalité, à de nombreux avionneurs. En effet, il n’y à pas que Boeing sur ce territoire, et comme l’as déjà souligné Korben dans son article, il y à “les petits nouveaux” comme Virgin Galactic, mais également d’autres spécialistes de l’aviation d’affaire déjà présents sur le territoire: Comme Gulfstream par exemple.

Et puis, par extension, il me semble que la plupart des avionneurs seront concernés/entravés par ce brevet: Bombardier (Canada), Embraer (Brésil) Dassault (France) pour ne citer qu’eux. Ils seront plus ou moins soumis à cette restriction et ce malgré leur nationalité. (Sauf erreur de ma part, si tel était le cas, je vous prie de m’excuser :wink: )

Car en effet: si le supersonique semble alléchant, et même si le concorde était une belle machine qui à permis de nombreuses avancées, il à déjà été démontré que c’était un gouffre. Or, avant d’envisager un retour du supersonique sur des vols commerciaux, les avionneurs doivent parer à toute éventualité, et en dehors des 2 principaux constructeurs “civils” que sont Airbus et Boeing, les premiers à se jeter sur l’opportunité d’un éventuel “retour du supersonique” c’est bien, en toute logique, les avionneurs spécialisés dans les Jets d’affaire; ceux-ci étant susceptibles d’avoir à répondre aux besoins croissants à l’avenir d’une clientèle privilégiée. (Affaires, nouveaux riches, etc…)

Et pour ce faire il leur faut -idéalement- des appareils certifiés par les autorités afin d’avoir le droit de voler partout dans le monde (FAA aux états unis et EASA en europe) . Et à moins que leurs appareils ai un nombre restreint de places assises leur permettant de “contourner” ces organismes de certification (encore une fois: mea culpa si je fais erreur), avoir le droit d’opérer un avion dont les principes de fonctionnement ressemblent d’un peu trop près au brevet qui à déjà été déposé aux états unis par Airbus semble compliqué…

Pour conclure, je dirait que c’est plutôt bien joué de la part d’Airbus. Il essaient probablement de parier sur l’éventuelle augmentation dans un avenir… (bof)… plus ou moins proche, d’une demande de la part de quelques privilégiés et d’armées pour voir si il serait rentable de dépenser de l’argent en R&D pour ce type de projet et par avance essaient de maximiser leurs chances…
C’est pas si idiot, mais si vous voulez mon avis: Je vois ça comme le “Roque” aux echecs. On planque le Roi, au cas où, mais c’est pas sur que ça aide :stuck_out_tongue:

Le concorde “pas spécialement rentable”, lol :slight_smile:
Quand on sait comment il a été conçu à la base, sa rentabilité n’était pas un objectif,
petit extrait vidéo : https://youtu.be/dikTn3txsc8
… malgré tout Concorde continue à me faire rêver.