Edito du 13/03/2020

Publié initialement à : https://korben.info/edito-du-13-03-2020.html

Salut tout le monde, Ça fait un petit moment qu’avec les copains on voit la cata arriver rapport au virus, mais surtout la gravité de ses effets de bord. Et malheureusement, ce qu’on pressentait est en train de se produire. Ecrire des choses légères dans ces conditions est compliqué et avec les enfants à la…

1 J'aime

Article éclairé et éclairant sur notre préz et sa com en temps de crise, mais en zone abonnés Médiapart, dsl !

1 J'aime

merci, je vais lire ça.
C’est bon, je l’ai trouvé en zone pas abonné :slight_smile:

1 J'aime

Vous ne me connaissez pas même si vous m’avez déjà envoyé deux emails mais je vous connais depuis votre début. Je suis un lecteur silencieux. Là, j’avais juste envie de vous remercier et souhaite de tout à cœur à vous et à votre famille une excellente protection.
J’ai eu exactement le même pb que vous mais j’ai su l’info depuis décembre par des revues scientifiques. Et bien entendu on ne m’a pas pris au sérieux (y compris ma conjointe). Je suis diabétique type 1, mes enfants sont donc confinés depuis bientôt 2 semaines. Seule ma conjointe continue de travailler à la boulangerie car ses patrons ne veulent toujours pas croire à ce virus. « Une simple grippe de rien du tout ». Et maintenant elle tousse et elle a appelé le 15 qui la renvoie chez le médecin traitant qui la renvoie au 15… Un cercle vicieux. Du coup, ben elle va au travail dans cet état !!! Je me sens totalement impuissant et je ne peux appeler personne (suis sourd). J’ai fait toutes ces mesures de protection pour rien.
Bref, au cas où il m’arrive quelque chose, je voulais juste que vous sachiez qu’un lecteur a pensé à vous du début jusqu’à la fin.
Bien à vous

Bonsoir,
Je vous lis depuis longtemps et vous remercie pour un certain nombre d’infos que vous avez diffusé qui m’ont bien été utile.

Néanmoins je ne partage pas votre croyance. De base scientifique j’en ai une autre et après avoir fait un certain nombre de recherche, je ne vois toujours pas en quoi, ce virus sera beaucoup plus dévastateur que la grippe saisonnière ou d’autres maladies qui tuent ou ont tués des millions de personnes à d’autres périodes!

Que l’on se comprenne bien, partisan du principe de précaution, je pense que toutes les mesures individuelles sont indispensables mais pas toutes les mesures collectives. Celles- ci me paraissent disproportionnées. Pour une fois, je n’irai pas taper sur Macron pour avoir pris ce temps. Par contre je taperai beaucoup plus sur ces politiques de financement du système de santé qui ont énormément cassés le système sanitaire.

Je dirai qu’un vent de panique s’est emparé de beaucoup de monde et je ne trouve pas cela bon signe. Toutes mes activités (même amicales ou à petites échelles) ont été annulés en me laissant dans un état d’infantilisation.

Heureusement quelques voix s’élèvent qui me font penser que je ne suis pas seul https://www.alternativesante.fr/virus/le-coronavirus-se-nourrit-de-nos-desordres

J’espère juste maintenant que cette crise aura un impact positif pour que l’on impose de mettre des centaines de fois les moyens humains et financiers pour éviter des catastrophes humanitaires suite au dérèglement climatique, que ce même système produit !

1 J'aime

« … l’inaction de nos dirigeants qui ont laissé ce fléau se propager … »

C’est à dire? Qui, quoi? On n’accuse pas sans … Sans quoi ?
Accuser sans aucune référence revient à désigner un méchant pour prétendre être un gentil. Ceci est la base du populisme.

Unité, mobilisation générale…
Protegez-vous : hyginène des mains, voire même masque FFP2
Savon Sanex antibactérien : https://amzn.to/33a93oi
Masques FFP2 N95 : https://amzn.to/2vcthkN

Oui certains signes: effondrement la bourse, pénurie de produits d’hygiène basiques, saturation du SAMU 15 alors que nous n’en sommes qu’aux prémices et loin du pic (un proche est dans la situation décrite par Tristan, renvoyé du médecin au 15 qui renvoie au médecin), me font penser que la vision de Korben est plus que vraisemblable. Et je constate que nos politiques sont incapables de prendre des mesures à la hauteur de la crise comme la Chine qui avait lancé la construction d’hôpitaux de campagne. Il ne reste plus qu’à espérer que nous nous trompons.

Korbenamus l’a vu avant tout le monde mais n’en a jamais fait un article.

Complètement d’accord avec toi. Quand je voit le comportement de mes grands-parents face à l’épidémie je me demande des fois si le déni n’est pas une manière de vaincre la peur … :roll_eyes: :thinking:

C’est à cause des gens comme vous qu’il y a justement des désordres. Vos recherches sont assez étranges. Vous faites un tri. Pas étonnant que vous choisissez la médecine alternative mais il faut aussi faire des recherches sur des véritables sites scientifiques et médicaux. Y a de très nombreux articles des médecins qui ont ras le bol des gens qui comparent ce virus à la grippe. Mais bon vous voulez lire ce qui vous arrange.

Bonjour Tristan
J’adore votre intervention et je pourrai vous retourner vos remarques même si je les trouve agressives!!

J’avoue que j’émets un avis sur la disproportion des mesures acteulles. J’ai la capacité de lire des arguments pour/contre en me forgeant mon propre opinion. J’espère que c’est la même chose chez beaucoup de personnes !!??

Je suis curieux d’autres opinions alternatifs (médecine ou autre) même si je garde souvent un esprit critique et mesuré, ce qui ne semble pas être votre cas en projetant et en généralisant par rapport à mon intervention? ou en essayant de me culpabiliser sur les désordres supposés de mes propos, je trouve cela bien triste!

Pour infos, voici ce que dit 2 médecins dont un virologue (voir mes sources à la fin) avant la généralisation de mesures du jeudi 12/03/20, du CNRS Bruno Canard, qui donnait la véritable raison de l’état de panique du gouvernement et de l’Union européenne.

Aujourd’hui les médecins dénoncent la panique elle-même, en disant qu’elle est contagieuse. C’est ce que dit le Professeur Gilbert Deray, de l’Hôpital Pitié-Salpêtrière, à Paris, dans une belle tribune intitulée > « Coronavirus, attention danger, mais pas celui que vous croyez », que je vous transfère :

« Depuis 30 ans, de mon observatoire hospitalier, j’ai vécu de nombreuses crises sanitaires, HIV, SRAS, MERS, résurgence de la tuberculose, bactéries multi-résistantes, nous les avons gérées dans le calme et très efficacement.
Aucune n’a donné lieu à la panique actuelle.
Je n’ai jamais vécu un tel degré d’inquiétude pour une maladie infectieuse et d’ailleurs pour aucune autre.
Et pourtant, je ne suis pas inquiet quant aux conséquences médicales du coronavirus. Rien dans les chiffres actuels sur la mortalité et la diffusion du virus ne justifie la panique mondiale sanitaire et surtout économique.
Les mesures prises sont adaptées et efficaces et elles permettront le contrôle de l’épidémie.
C’est déjà le cas en Chine, foyer initial et de loin le plus important de cet agent infectieux, ou l’épidémie est en train de s’éteindre.
L’avenir proche dira si je me suis trompé.
Par contre :
Je suis inquiet des vols de masques …
Je suis inquiet de cette terreur qui conduit à faire des stocks obscènes de nourriture dans des pays où elle est disponible dans une abondance tout aussi obscène.
Je suis inquiet pour nos anciens déjà seuls et qu’il ne faut plus ni voir ni toucher de peur de les tuer. Ils mourront plus vite mais « seulement « de solitude. Nous avions l’habitude de ne pas rendre visite à nos parents et grands-parents si nous avions la grippe, pas de les éviter « au cas où » et pour une durée indéterminée.
Je suis inquiet que la santé ne devienne un objet de communication belliqueuse et de conflit comme un autre, alors qu’elle devrait être une cause ultime de lutte dans le rassemblement.
Je suis inquiet que notre système de santé, déjà en grande difficulté, soit prochainement débordé par un afflux de malades au moindre signe de syndrome grippal. Ce sont alors toutes les autres maladies que nous ne pourrons prendre en charge. Un infarctus du myocarde ou une appendicite ce sont toujours des urgences, un virus rarement.
La couverture médiatique sur le coronavirus est très anxiogène et elle participe à l’affolement de chacun.
Cela conduit aux théories du complot les plus folles du genre, « ils nous cachent quelque chose ».
Rien n’est obscur, c’est impossible en médecine dans ce monde du numérique où la connaissance scientifique est immédiate et sans filtre.
Le coronavirus ne tue (presque) que les organismes déjà fragiles.
Je suis inquiet que ce minuscule être vivant ne fasse que dévoiler les immenses fractures et fragilités de nos sociétés.
Les morts qui se compteront alors par millions seront ceux de l’affrontement des individus dans l’indifférence totale de l’intérêt collectif. »
Éteignez cette télévision anxiogène

J’ajouterai tout les médias anxiogènes et notamment internet.
Sur ce prenons soin de nous!

Bruno Canard est directeur de recherche CNRS à Aix-Marseille. Lui et son équipe travaillent depuis plus de 10 ans sur les virus dont font partie les coronavirus.


2 J'aimes

Pareille on se foutais de ma gueule …

Extraits intéressants :
Depuis le début de l’émergence du coronavirus, je partage mon analyse qu’il s’agit d’une épidémie banale. Le terme peut choquer quand il y a des morts, et a fortiori dans la crise sanitaire et la dramaturgie collective hallucinée que nous vivons. Pourtant, les données sont là : les affections respiratoires habituelles que nous vivons chaque année font bon an mal an 2’600’000 morts à travers le monde.
Avec le Covid-19, nous en sommes, au quatrième mois de l’épidémie, à 7’000 décès, ce qui est statistiquement insignifiant.
[…]
Nous savons aujourd’hui que le Covid-19 est bénin en l’absence de pathologie préexistante. Les plus récentes données en provenance d’Italie confirment que 99% des personnes décédées souffraient d’une à trois pathologies chroniques (hypertension, diabète, maladies cardiovasculaire, cancers, etc.) avec un âge moyen des victimes de 79,5 ans (médiane à 80,5) et très peu de pertes en-dessous de 65 ans.
Il y a un autre problème : les taux en particulier de complications et de mortalité qu’on nous brandit sous le nez jour après jour ne veulent rien dire. En l’absence de dépistage systématique de la population, nous n’avons aucune donnée fiable à laquelle référer les données dont nous disposons (nombre de cas déclarés et de décès).
C’est un classique en épidémiologie : si vous ne dépistez que les morts, vous parviendrez à 100% de taux de mortalité ! Si vous ne testez que les cas critiques, vous en aurez moins mais encore beaucoup plus qu’en réalité. Si vous dépistez beaucoup, vous aurez beaucoup de cas alors que si vous dépistez peu, le nombre de cas sera faible. La cacophonie actuelle ne permet juste pas d’avoir la moindre idée de la progression réelle du virus et de sa diffusion.
[…]
Je l’ai dit et je le répète : le même traitement politique ou journalistique appliqué à n’importe quel épisode de grippe saisonnière nous terrifierait tout autant que l’épidémie actuelle. Comme la mise en scène (avec décompte en live des victimes) de n’importe quel problème sanitaire d’envergure, qu’il s’agisse des maladies cardiovasculaires, des cancers ou aux effets de la pollution atmosphérique nous ferait frissonner d’effroi tout autant et même infiniment plus !

Article retiré suite à une légère boulette dans les calculs

Parfait, mais le reste semble cohérent, non ?

Vu que l’auteur à fait une erreur d’un facteur 10 dans son calcul, que l’article a été retiré et que visiblement médiapart ne semble pas très ouvert à la critique (commentaires désactivés), personnellement, je n’accorderai aucune confiance dedans.

Je pense qu’il est préférable d’écouter la communauté scientifique, qui produit la connaissance et pas les médias, qui se contentent de relayer la partie de cette connaissance qui va dans leur sens (en oubliant le reste).

De plus, une statistique ne pourra être obtenue que quand on connaîtra les données totale, donc à la fin de l’épidémie.

« Le Club est l’espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n’engagent pas la rédaction. »

Mediapart met à disposition de ses abonnés une plateforme de blog, ou chacun peut raconter sa vie avec l’avertissement ci-dessus. On peut également commenter sans aucune censure ni retenue les articles du journal ( ce qui d’ailleurs est un peu contre productif : le fil des événements liés à la pandémie à pour l’heure 700 posts, trop d’infos… ) . Le Monde Diplomatique à mis en place le même genre de blogs (avant Mediapart àmha) et on ne peut que les en remercier lorsqu’on constate la qualité de certains. Si l’article est retiré, je vois pas comment ou pourrait conserver les commentaires et même en rajouter, ou quelque chose m’échappe… D’ailleurs il précisé que c’est l’auteur lui même qui a retiré l’article, il faut comprendre par là : un abonné à retiré son billet de blog.

Comme indiqué dans mon lien:

Il m’est signalé que l’auteur de l’article que j’ai relayé a fait une erreur de calcul relativement importante, je me dois de l’inclure au bas de cet article puisque l’auteur a fermé son article aux commentaires.

Donc, visiblement les commentaires étaient désactivés avant la suppression de l’article. (l’article étant maintenant supprimé, c’est difficile de vérifier, mais si c’est le cas, ça pu le ramassis de connerie)

Déjà, dans le cas présent, l’article étant supprimé, on tombe sur une belle page 404, donc pas de message…
De plus, et ça n’engage que moi mais, quand un site me propose des articles comme ça et un blog comme ça, je ne vois pas immédiatement la différence. Et le petit message, il est bien plaqué tout en bas de l’article…
Donc, à moins que le but recherché par mediapart soit de faire en sorte qu’on puisse confondre les deux, ça serrait peut être bien de faire plus que changer la couleur du « petit bonhomme » et de rajouter un message en petit caractère…

Le club est l’espace des blogs de Mediapart, c’est si compliqué à comprendre ? De plus chaque article du club est sur un fond bleu pâle très facilement visible.

Oui, la différence est tellement flagrante dans les articles, je ne vois même pas comment quelqu’un pourrait se tromper…
Parce que le fond bleu, c’est uniquement sur la page de garde. Tu en connais beaucoup des articles partagés ou on tombe sur la page de garde?

Non, par contre, ce qui l’est plus difficilement, c’est pourquoi tu sembles prendre toutes critiques contre un média de gauche pour une attaque personnelle…

Personnellement, j’ai à peu près autant de considération pour tout les médias modernes, quelques soit leurs orientations politiques, et c’est aucune
C’est d’ailleurs pourquoi j’arrive à rester un minimum critique et je ne me sent pas obligé de prendre la défense d’un d’entre eux juste pour le principe.