Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

La France a récupéré France.com


#1

Publié initialement à : https://korben.info/la-france-a-recupere-france-com.html

Encore une histoire un peu moche qui va faire rayonner l'image de la France à l'étranger. Depuis 1994, Jean-Noël Frydman, un français expatrié aux États-Unis, est l'heureux propriétaire du nom de domaine France.com.

Sur ce site destiné à l'origine aux expatriés français, il proposait depuis quelques années un portail touristique pour conseiller et aider les touristes à venir visiter la France. Jean-Noël Frydman travaillait avec de nombreux partenaires du tourisme, y compris le Ministère des Affaires Étrangères pour faire la promo de notre beau pays à l'étranger. Un site avec un objectif commercial certes, mais son site vu qu'il est le premier à avoir réservé le nom de domaine.

Mais c'était sans compter sur ce même Ministère des Affaires étrangères qui a déposé une plainte en France pour récupérer le nom de domaine, sous prétexte que le mot France est une marque déposée.

Et malheureusement, le juge a dit OK et le registrar qui n'est autre que Web.com a, sans prévenir Jean-Noël Frydman, rendu France.com à la France.

France.com redirige donc maintenant vers France.fr.

Ce qui est moche c'est la réaction de Web.com qui est une boite basée aux US, donc censée répondre aux lois américaines. Le jugement étant rendu en France, et le TLD étant un .com (US), il n'y avait techniquement aucune raison qu'ils lâchent aussi facilement le nom de domaine France.com.

Mais voilà, c'est ce qui s'est passé.

Seulement, Jean-Noël Frydman n'est pas du genre à se laisser dérober un gagne pain, et vient à son tour de déposer une plainte aux Etats-Unis contre la France pour cybersquatting afin de récupérer son nom de domaine. C'est de bonne guerre. Mais ce qui est encore plus fun c'est toute la mauvaise publicité qu'il est en train de faire au registrar Web.com.

I'm probably [one of Web.com's] oldest customers, I've been with them for 24 years... There's never been any cases against France.com, and they just did that without any notice. I've never been treated like that by any company anywhere in the world. If it happened to me, it can happen to anyone.

Et la France n'est pas épargnée non plus...

They claim to be a company that's good for small businesses, what a joke. They've been absolutely horrible, not even answering our emails.

Je ne pense pas que récupérer un domaine comme celui-ci par la force était bien malin, et c'est encore un beau gâchis qui aurait pu se régler à l'amiable avec quelques billets.

De plus si j'en crois les commentaires sur la toile, l'opinion publique est du côté du "petit" qui s'est fait flouer son NDD plutôt que du côté du pays outragé qui s'est fait voler sa marque.

Moche.

Source


#2

Moi ca ne me choque pas. La technique est sale mais habituelle pour la france. Et la cause est bonne, donc…


#3

“France” est une marque déposée ?
Depuis quand ?


#4

Même réflexion.
Encore une belle preuve qu’en France® le terme “démocratie” est une vaste blague.


#5

Salut
“République Démocratique”
Les raccourcies du terme “Démocratie” se … démocratisent :smiley: :wink:
Nous ne sommes pas en Démocratie en France.
Merci a vous
A+elR


#6

Je trouve ça très bien que la France puisse récupérer ce nom de domaine on ne peut plus stratégique. Pour moi, le cybersquatting est du côté de Jean-Noël Frydman. Étant donné le cout pour récupérer un nom de domaine, je doute que “la France” n’ait pas proposé à ce monsieur une solution amiable qu’il a probablement refusé. Pour moi, c’est comme le mot Laguiole dont sont dépossédé tout les couteliers de ce village, parce qu’un gars a décidé de le déposer en tant que marque. Je trouve ça honteux. Quand on choisit un nom de marque ou de site qui est un nom propre courant, il ne faut pas être surpris qu’on vous dise que vous n’êtes pas légitime pour vous l’approprier.


#7

Comme d’autres avis, je pense que c’est assez normal que la France récupère le nom de domaine france.com. Quel que soit l’historique, et quel que soit ce qui était vendu avec, je trouve étrange que ce nom de domaine était possédé jusqu’à présent par un privé.


#8

Alors dans ce cas le territoire national et tout ce qu’il contient appartient aussi à l’état et s’il décide d’exproprier quelqu’un de manière unilatérale il en a le droit (ce qui est le cas d’ailleurs pour les mairies du nord qui exproprient des propriétaires de champs pour y construire des maisons de retraites depuis des années)! Il ne faut pas non plus venir se plaindre lorsque l’état vend des biens français à des étrangers (château, immeubles, œuvres d’art) , tout cela lui appartient et en tant que citoyen nous ne sommes que des locataires. Ce nom de domaine appartenait à un français et de ce que je sais, le contenu hébergé ne portait pas atteinte à l’image de la France. Et comme il le détenait depuis 1994, l’état aurait dû être content qu’il ait veillé dessus.


#9

Comme quoi la france est toujours en retard. Si jamais c’est un .com… pas fr (destiné à
Entités commerciales ) Vont-ils comme les boulets à l’époque, conseillé également d’acheter l’ensembles des autres variantes ? .sex, .osef, .ch?

Non, absolument pas.


#10

C’est dommage de pas savoir lire:

Il avait une boite qui tournait depuis 24ans avec ce nom de domaine c’est pas du cybersquatting de plus dans sa plainte officielle: