Machines à voter, machines à truquer

Originally published at: http://korben.info/machines-a-voter-machines-a-truquer.html

Les machines à voter c’est l’avenir ! Surtout, car ça permet de truquer une élection beaucoup facilement qu’en cachant des bulletins de vote dans ses chaussettes . Tenez par exemple, aux États-Unis pour l’élection de Trump, certaines machines utilisées lors de l’élection de Tump, sont des machines à voter de type Sequoia AVC Edge. Elles sont…

Utiliser un système comme un des derniers pensé pour les cartes d’identitées avec une carte à puce (voir direct la carte d’id), du chiffrement asymétrique et des clés publiques préenregistrées dans notre carte pour éviter les faux terminaux ou fausses maj, ca pourrait le faire ;p et Sécuriser le vote à distance aussi tant qu’à faire!

Pour moi les machines à voter ne devraient servir qu’à faire des économies de papier.
On vote pour un candidat, la machine imprime le bulletin de ce candidat, et on met ce bulletin dans l’urne.
A la fermeture du bureau on a une estimation des résultats grâce aux machines, et on a une boite transparente avec le vrai résultat, un dépouillement vérifiable et en présence de n’importe quel citoyen, et le résultat définitif et officiel reste celui des bulletins dans les urnes.

2 J'aime

Quand on vote sur une machine, en France en tout cas, a aucun moment on ne rentre son nom sur la machine. Le vote est donc anonyme.
Si on utilise une donnée enregistrée dans sa carte d’identité pour voter, qui nous dit que la machine ne lit que cette donnée? Qui nous dit qu’il n’y a pas quelque part une fichier qui relit cette donnée à notre identité?
L’idée me semble bonne pour le coté sécurité, par contre un vote doit être anonyme et ça ne sera peut être plus le cas.

Je n’ai pas trop développé mais je pense qu’il y a la possibilité de compter les votes d’un côté et la signature de la carte d’identité de l’autre un peu comme quand on signe au moment d’aller au bureau de vote.

Le tout sur un os libre tout en restant simple, avec quelques vérifications genre mise en place, l’uptime, tentative de reset ect. Un petit système de sauvegarde externe au cas ou histoire que ce soit sur et sans mauvaises surprises avec le moyen de consulter le nombre de vote, par contre le dépouillement passe à la trappe ou presque.

Là où ça ne colle pas, c’est sur le résultat des élections. La CIA et plus globalement le très puissant lobby militaro-industriel étant à fond pour Hillary et ne voulant absolument pas de Trump, le trucage le plus probable aurait été en faveur d’Hillary.

Ce n’est aucunement diffusé par les médias abrutissants de masse, mais si vous recherchez les bases de la politique étrangère de chacun des deux candidats, il est facile de constater que Trump est pour une entente cordiale avec la Russie et souhaite se désengager des magouilles liées aux soutiens des groupes islamistes au Moyen-Orient qui déstabilise toute la région et par extension l’Europe avec les vagues incontrôlées de migrants et ce terrorisme qui nous frappe toujours plus durement. Tout l’opposé d’Hillary Clinton qui était la candidate assumée de la guerre contre la Russie, la Syrie et l’Iran. C’est une folle hystérique paranoïaque qui nous aurait menée sinon à la 3e guerre mondiale, du moins à encore davantage de chaos et de terrorisme.

Je n’aime pas Trump et son côté m’a-tu-vu, narcissique, grossier, sexiste et raciste. Mais le traitement des médias sur le sujet de la politique étrangère des deux candidats est tellement biaisé et orienté à 180° que ça me débecte.

Regardez juste ces deux vidéos, la 1re sur Trump et la 2e sur Hillary:
https://youtu.be/4bEFgINxi7k
https://youtu.be/PtF1j-zHTUs

Bien entendu ces deux vidéos sont orientées, elles le sont juste à l’opposé de la m*rde qu’on vous bourre à longueur de journée à la télé depuis des années.

2 J'aime

Les machines à voter électroniques sont une abération démocratiques.
Dans un pays libre, tout un chacun doit pouvoir participer à un dépouillement, et garantir l’impartialité du processus. Cela est tout simplement impossible avec une machine à voter électronique : il n’est pas possible de garantir que le logiciel, l’OS, le hardware n’est pas été compromis.
Et même si cela était possible (par exemple via des preuves formelles) on s’éloigne fortement de cette notion de démocratie : qui dans la rue à un niveau d’éducation suffisant pour valider une preuve formelle…

À propos des machines à voter, j’aime beaucoup l’avis de Zythom, à savoir, qu’avec le papier au moins, on peu revérifier les comptages…

À lire https://zythom.blogspot.fr/2012/05/vous-ne-pourrez-pas-verifier.html

C’est tout a fait faisable des machines à voter. faut juste les concevoir différemment . Faut pas tout miser sur l’electronique et l’informatique qui peuvent être faillibles.

Déjà ne pas stocker les résultats sur une mémoire éditable. Une bête carte perforée devrait faire l’affaire. Un trou par vote pour un candidat. C’est infalsifiable si on y a pas accès et peut être lue par un lecteur optique. A chaque votant on avance d’un rang la carte et il ne peut qu’appuyer sur un seul bouton à la fois. Mécaniquement ça doit être faisable.

La partie harware et software ne serait là que pour le côntrole par pour l’exécution du vote.

C’est quant même aberrant de voir une machine à voter avec des ports et un bouton reset accessibles.

Alors, pour le vote à distance, le problème, c’est que ça permet le vote forcé, avec par exemple le caïd du coin qui te menace de te casser la figure si tu ne vote pas sous ses yeux et selon ses instructions. Ou la femme battue par son mari, forcée de faire de même.

Pour le vote sécurisé autant qu’on veut, eh bien, rien ne prouve que le système vérifié est bien celui qui tourne sur la machine, tout simplement.

Une analyse intéressante sur le sujet par Bruce Schneier…

https://www.schneier.com/blog/archives/2016/11/hacking_and_the.html

Pour ma part, la seule façon de garantir la sécurité d’un vote électronique, est le fait de rendre publique (mais toujours anonyme !) ce vote, à la manière des transactions en Bitcoin avec un blockchain.

Il suffirait d’utiliser une carte d’identité ou équivalent sur la machine (via le N° de la carte et le nom de l’individu, pour sécurisé tout ça par exemple), qui immédiatement enverrait un signal “à voté” à un serveur qui blacklisterait cette carte contre toute autre utilisation par la suite (pour éviter tout double vote), et cette vérification serait secondé par la méthode actuel avec les signatures sur les listes pour éviter tout soucis.

En parallèle, après avoir fait ça, le “blockchain” publique du vote afficherait le vote pour tel ou tel personne à l’échelle national avec un identifiant unique, la personne ayant voté pouvant connaître cette identifiant, elle pourra s’assurer que son vote est bien destiné à la bonne personne, et le décompte ne serait que le résultat d’un espèce de COUNT fait sur le blockchain, et chacun pourrait consulter l’intégralité des votes sans pour autant les relié à leurs auteurs.

C’est peut-être compliqué pour l’utilisateur lambda, mais ça me paraitrait pas trop complexe non plus, et efficace pour garantir les votes de chacuns…

1 J'aime

salut notyour
ce que tu dit est la raison même !
tellement logique !
mais bon …ils contrôlerons tous par force ! c’est la lois des plus fort … et les plus faibles sont occupés avec leurs iphones !!

Qui fixe l’orientation politique du caïd du coin ou du type qui bat sa femme? Qui propose un programme qui converge avec les intérêts du caïd du coin et du type qui bat sa femme?

Il se passe quoi si le caid du coin passe au bureau de vote et oblige tout ceux qui passent a ce moment la a voter :stuck_out_tongue: ? Vu que c’est anonyme, on aura uniquement l’identité des personnes qui n’ont pas vraiment pu voter démocratiquement et autant de faux votes dans l’urne.

C’est important de pouvoir vérifier que tout ce passe bien, et le vote papier reste beaucoup plus simple a surveiller pour Mr et Mme michu, mais le vote électronique mérite un peut d’attention aussi pour ceux qui ne pourraient pas voter a leur bureau de vote par exemple le jour j.

Et idéalement avoir le choix du support a chaque vote, avec ou sans papiers ^^

oui, c’est “beaucoup facilement” c’est pas faux :slight_smile:

Tout a fait que c’est realisable.
1 - faut commencer par assummer publiquement pour qui on vote, ca permet de signer son vote et le rendre unique et verifiable dans une blockchain. On est au 21eme siecle les amis, il suffit de faire une analyse “bigdata” sur un profil facebook pour savoir pour qui le pellerin vote grosso merdo. Si vous devez prendre une bastos, vous la prendrez de toute façon alors arretons de se faire caca dessus!
2 - si l’enjeu est trop important, c’est seulement parce que notre avis n’est sollicite que 1 fois tout les 5ans, diminuer l’enjeu et y a tout de suite moins de pognon sur la table pour pirater une boxe de vote.
3 - rendre publique les votes par village pour voir ou c’est qu’il y a bourrage d’urne (avec ceux qui n’ont pas voulu voter).

En fait, on peut garder le vote confidentiel, il suffit d’un écran tactile très précis et de demander aux gens d’écrire pour quoi ils votent, puis, de demander de confirmer le vote choisit par l’analyse graphologique.

Etant donné que chacun écrit différemment, et la machine devant enregistrer en même temps les tracés et les réponses, elle pourrait en théorie donner une réponse rapide et cette réponse devrait pouvoir être vérifié par la suite en recomptant manuellement.

Bon, bien sur, chacun écrivant différemment, on devrait pouvoir vérifier qui à voté quoi, de même, une mauvaise manipulation d’un votant pourrait indiquer plus facilement une fausse(ou vraie d’ailleur) défaillance (si l’analyse reconnait une réponse différente et que l’utilisateur confirme alors que c’est pas ça).

tout a fait, ya plein de possibilité pour reduire à presque zero la fraude.
Autre astuce de base, faire un vote par virement banquaire (un compte par candidat) en avance des impots à payer en fin d’année. 50€ le vote, de quoi faire un trou dans le budget des bourreurs d’urnes!

Il n’y aurait donc que les riches qui pourraient voter? Et encore, pas les très très riches parce que eux défiscalisent donc ils paient autant d’impôts que les pauvres, c’est à dire 0. Si tu fais partie de la classe moyenne, que tu es limites à ne pas payer des impôts, tu fais un gosse et tu ne peux plus voter.
En plus du fait de devoir payer des impôts pour pouvoir avancer 50€ sur les impôts dus, il faut avoir le droit de faire un virement, et je ne sais pas si les interdits bancaires peuvent faire des virements. Remarque, ils ne doivent pas payer beaucoup d’impôts non plus eux.
Et au passage, on repassera pour le coté anonyme du vote. :wink: