Rien à cacher - Le documentaire

Publié initialement à : https://korben.info/rien-a-cacher-documentaire.html

Il y a une analogie d’Edward Snowden sur la vie privée qui est super connue, mais que j’aime bien, car n’importe qui peut la comprendre : Dire que votre droit à la vie privée importe peu, car vous n’avez rien à cacher revient à dire que votre liberté d’expression importe peu, car vous n’avez rien…

Superbe article, je partage afin d’éduquer les trop nombreux proches qui m’ont répondu ce délire.

Je partage aussi, même si certains arguments ne sont pas forcément convaincants:

Par exemple, au début, le type dans le cinéma qui explique qu’on ne se lancerai pas directement en public avec une guitare, et qu’on fait ça d’abord en privé ( d’où cette importance de respect de la vie privée ),etc…

Ben quand on voit toutes ces vidéos de fail sur la toile, c’est précisément la démarche inverse non ? En tout cas, cet argument ne tient pas pour certains qui tiennent absolument à tout montrer sur internet, leurs échecs en particulier, comme si internet était devenu pour eux cet espace privé ( ce qui n’est pas mon cas hein… )

D’un certain coté, c’est d’ailleurs encore plus flippant, et ça ne m’encourage pas à apprécier mes congénères.
L’autre aspect flippant, c’est quand on viendra te soupçonner parce que tu n’as PAS de compte facebook ou autre twitter, et que si t’as pas de compte, c’est que tu as quelque chose à cacher ?..

Sauf que c’est l’argent qui domine le monde et non pas les gens. Donc la surveillance se fera avec ou sans l’accord des citoyens.

Sinon, l’autre problème majeur et la volonté de vouloir tout sur-protéger, qui mène également à l’augmentation de la surveillance. En gros, il se passe une fois X, résultat un loi, ou réglementation, contrôle, Y verra le jour pour que cela ne se reproduise plus, résultat final, tout le monde est surveillé.

Accepter le changement, parce qu’il va se faire, avec nous, ou sans nous.

2 J'aime

Hmm… Si on reprend l’analogie de Snowden ça revient à dire que la liberté d’expression importe peu car il est de plus en plus difficile de parler. Donc c’est aussi bancal.

Mais je te rejoins sur le fait que ça va demander de plus en plus de temps et d’argent pour garder un coin d’intimité. Il arrivera un moment où la majorité des gens laisseront tomber cette idée parce que ça vaut pas le coup et ça aura comme effet de te marginaliser dans la société hyper-connectée.

Un p’tit lien vers une conférence de Benjamin Bayart sur le sujet pour ceux que ça intéresse : https://youtu.be/55U9UUO88uE?t=33m16s

@Korben, L’article est intéressant, mais dis-toi que ton avis n’est pas universel. Il peut exister des gens éduqués, qui ont réfléchi à la question, et qui philosophiquement sont plutôt attirés par l’abandon de la vie privée, la transparence totale de l’existence. C’est assez violent j’en conviens, et à vrai dire, nous ne devons pas être très nombreux à penser comme ça, mais sache que ça existe (et même parmi les professionnels de la sécurité de l’information :wink: )

Un lien qui illustre bien je pense là ou on veut en venir avec la vie privé l’humanité.
Comme dit dans le film le secret est un mensonge !

La vidéo est hébergée sur… Youtube !
Tous ceux qui ont cliqué dessus, et même ceux qui ont simplement lu l’article de Korben pointant dessus ont déjà enrichi leur profil dans les bigdatas de BigBro. Et probablement même ceux qui se sont cachés sous des tonnes de couches de protection. Sans doute pas tout de suite, mais ces données anonymes sont quand même stockées et un jour seront recoupées et retrouveront leur auteur.

Excellent documentaire, très instructif.
Une question quand même, par pure curiosité. Existe t’il un moyen d’effectuer ce genre “d’analyses” à titre personnel ? Certains outils sont ils disponibles au grand public ?

Vu mes “habitudes”, je serais vraiment curieux de savoir dans quelle catégorie me place la NSA ! :slight_smile: