Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Test de l'imprimante 3D Neva de Dagoma

Originally published at: http://korben.info/test-imprimante-3d-neva-dagoma.html

Quand j’ai vu la Neva pour la première fois, c’était lors de ma petite visite chez Dagoma. Elle était encore en phase de conception, donc je ne pouvais pas encore la tester. Mais ça y est, je l’ai depuis quelques semaines, et j’ai enfin trouvé un peu de temps pour m’y coller. Cette imprimante 3D…

les bras de support qui pour apporter un maximum de précision sont au nombre de 2 par colonne

Les bras de support sont au nombre de 2 par colonne pour former avec leurs articulations respectives sur les colonnes et sur la tête de dépose 3 parallélogrammes déformables mais dont les petits côtés restent en permanence parallèles, donc en l’occurrence horizontaux. Cela force la tête d’impression à être horizontale et parallèle au plateau de dépose. La première application de ce principe, à ma connaissance, le fut pour le robot Delta.

Whaouuu, je ne voudrais pas bâcher… mais c’est un peu crado comme résultat ! Il y a quand même un peu réglages à faire pour améliorer le rendu en supprimant les traces au niveau des différentes couches et les petits fils qui dépassent aux angles (pour les connaisseurs qui vont se la péter en balançant les termes techniques, n’oubliez pas qu’il n’y a pas que des makers qui lisent…).
J’ai été un fan de Dagoma, j’ai commencé avec la D200. C’est du super matos pour bidouiller, mais il a quand même de sérieuses limites par les choix technologiques. Je souhaite vraiment qu’ils fassent encore mieux avec cette nouvelle imprimante.
Le fait de réduire les bobines, si ça les rends incompatibles avec les bobines standard, je trouve ça vraiment dommage. C’est un peu comme HP qui fait des imprimantes qui valent moins qu’une série de cartouche de rechange…

Toujours hésitant pour acheter une imprimante 3D (c’est chronophage je crois), la Discovery 200 me fait de l’oeil (abordable prix/facile/bidouillable).
Plusieurs question me tarabiscotent: est-ce que le PLA est résistant (à l’eau, au soleil, mécaniquement…) par rapport à l’ABS par exemple ? J’aimerais par exemple fabriquer un support de téléphone pour guidon de VTT => résistance mécanique, et aux intempéries.
iPEP, quel modèle préconiserais-tu alors ? As-tu testé d’autres modèles ?

1 J'aime

Efel, pas de souci pour le PLA. Avec ma Dagoma D200 j’avais imprimé un nichoir à oiseau. Il est suspendu à un arbre depuis plus d’un an et a vécu un hiver assez pluvieux… rien n’a bougé !
Honnêtement, si tes besoins sont simples, que tu compte te limiter au PLA et que tu aime bidouiller, soit tu part sur la Dagoma, soit tu te lance sur un clone chinois de Prusa i3. A voir en fonction de tes moyens.
Pour ma part, je suis parti sur une Prusa i3 MK2, mais mes besoins le justifient : j’ai besoin d’un plateau chauffant, j’imprime du filament flexible et d’autres bricoles un peu trop pointues pour la D200.

1 J'aime

Exactement la question que j’avais en tête … Assez résistant (avec un modèle à l’étude élaborée pour la résistance au poid p.e.) pour se tenir dessus ponctuellement ?

Joli mur mauve Ubuntu.

Salut Korben,
Toi qui raffoles des imprimantes 3D, est-ce que tu as vu les imprimantes laser 3D ?
Je trouve ça dingue, mais il faut avoir plus d’imagination qu’avec les imprimantes 3D.
En contrepartie, les possibilités ont l’air beaucoup plus vastes et complexes. Un p’tit post sur le sujet ? :grin:
https://www.youtube.com/watch?v=O5PvK2Kgi7E

Regarde bien la vidéo jusqu’au bout, sinon ça fait naze !

Grégory Mouchon