Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Test [Linux Q4OS 64]


#1

Je viens de tester Q4OS, pour ceux que ca pourrait interesser, voici le resultas :

  • installation tres rapide et tres facile…

  • les auteurs ont forke kde 3.5 et l’ont renomme Trinity Desktop Environment, le resultas est impressionnant…

  • a la base, le systeme est installe avec tres peu de logiciels, le Desktop Profiler permet d’en installer plusieurs adapte a l’usage de la machine soit Desktop ou Developpement

  • le desktop est optimise et tres agreable a utiliser (bravo pour les wallpapers livre d’office)…

  • le menu demarrer (hautement configurable) ressemble a celui de windows ainsi que les fenetres et le programme d’installation des logiciels, il est possible d’aller plus loin en utilisant un programme nomme LookSwitcher permettant d’imiter parfaitement windows

  • la distribution s’est revele tres stable, pas le moindre accroc apres plusieurs heures de test. ce n’est pas etonnant vu que Q4OS est base sur la debian… donc l’immense catalogue de logiciels de celle ci est directement disponible…

  • le Software Center propose directement de nombreux logiciels installables directement par un simple clic quoique la proposition de google chrome ou skype est discutable

  • un petit bemol, l’occupation memoire est importante probablement du a kde, il n’y a pas de miracle a ce niveau, il faut environ 2 go pour que le systeme soit a l’aise. autre bemol, il n’y a priori pas de firewall, il faut donc en installer un manuellement…

note : j’ai ete surpris par la qualite de cette distribution qui pourrait a mon avis remplacer facillement windows xp ou meme windows 7-8-10 l’interface se rapprochant de ces derniers efficacement, un utilisateur de windows ne sera donc pas trop depayse…


#2

Q4OS occupe peu de place sur le disque dur, j’ai donc envisage de l’installer sur une cle usb de 16 go pour pouvoir l’utiliser sur n’importe quel ordinateur qui permet de booter sur l’usb, voici les etapes :

  • utilisation de vmplayer pour lancer l’iso de Q4OS

  • configuration de la vm pour permettre la gestion de l’usb

  • connexion de la cle usb sous le live Q4OS

  • utilisation du programme pour installer Q4OS sur la cle usb formate en ext4 avec une seule partition…

  • installation lente mais reussi

Apres ca, j’ai teste la cle usb bootable sur deux ordinateurs portable dell et lenovo, le systeme est fonctionnel quoique un peu lent au demarrage, il ne reste plus qu’a installer divers outils (gparted, partimage, backup, audit reseau…) pour utiliser la cle comme outils de reparations maintenances


#3

@Quezako
Bonsoir,

Je partage ton avis général sur cette séduisante distribution “Linux Q4OS”, hormis sur la question de la latence au démarrage de la clé Live USB (démarrage en moins de 30 sec). Je l’ai rapidement testé sous “VMWARE WorkStation Pro”, l’installation complète m’a pris 30mn environ. J’ai crée deux partitions de base (swap, /)

Voici quelques infos sur mon installation test:

Le système d’installation des divers outils et packages est performant. Personnellement je préfère cette distribution “Live Q4OS” à celle de “Live Tails”. Q4OS offre beaucoup pus de convivialité à l’usager ainsi qu’un éventail applicatif très intéressant le tout dans un environnement utilisateur bien conçu, presque intuitif :relaxed:

Pour être honnête, j’ai vraiment mal mené cette distribution durant mes tests, elle s’en est bien sortie ! je lui donne donc une note globale de 7/10 à suivre évidemment…


#4

Bonjour tout le monde !

@Quezako

Je fais un petit passage en “mode furtif” pour compléter mes tests sur cette distribution à propos de l’installation d’un “Client VPN”. Actuellement je teste l’offre ExpressVPN, rassurez-vous je ne suis pas venu pour faire de la pub, chaque année de change d’offre VPN, j’aime bien tester ! :wink:

Résultat de l’installation du paquet ExpressVPN: Sans avoir eu besoin de visiter le site fournisseur VPN, l’installation s’est déroulée nickel chrome. J’ai testé quelques serveurs tout baigne.



#5

Bonjour Diki,

merci de ces informations… c’est toujours interessant d’avoir d’autres avis…


#6

FlyVPN offre aussi le client VPN pour Linux. tu veux bien le tester?


#7

Bonsoir @lauralalala

Pour répondre à ta question le “Client FlyVPN” s’installe sans difficulté sur cette distribution. A la différence d’expressVPN il faut créer un fichier de config et y insérer son “identifiant” (login) et “mot de passe” (pass) qui t’aura servi au préalable à t’inscrire sur le site web de FlyVPN:

En revanche, si tu souhaites essayer leur version d’essai, je la trouve beaucoup trop restrictive à mon goût (3 connexions de 20mn par jour). Perso, mes “3 x 20mn” sont passées à la vitesse de la lumière ! :grin: Je n’ai pas pu me connecter sur un des serveurs FlyVPN ! :sob::

Bonne fêtes de fin d’années :grinning::evergreen_tree:

A+!
Diki


#8

Bonjour tout le monde,

Cette petite distribution “Q4OS Linux” est vraiment solide et tourne super bien. Je suis étonné des résultats de mes petits tests (“bidouilles”) :grin:

A titre d’exemple, j’ai testé “Tor Browser”, son installation s’est déroulée sans accroche pour l’instant… Ce petit test démontre que nous pouvons donc utiliser une navigation internet protégée par connexion VPN (ici Client ExpressVPN) pour une meilleure sécurisation du trafic et protection de l’anonymat ou bien lancerTor Browser” (réseau Tor) à travers le “tunnel VPN” (effet entonnoir: 1 seul point d’entrée/sortie protégé par connexion VPN dédié au trafic côté réseau Tor) .

Contrairement à “Q4OS Linux”, la distribution “Tails linux” n’a pas permis l’installation d’un Client VPN en l’occurrence ExpressVPN. “Tails Linux” offre l’avantage d’être une distribution “amnésique” contrairement à “Q4OS Linux” :

J’ai aussi installé un petit outil sympa, “Gnome-Boxes”, son installation sur la distribution “Live USB Q4OS” n’a posé aucun souci, il faudra quand même prévoir une clé USB de plus grande capacité 32 Go minimum pour pouvoir créer une machine virtuelle avec suffisamment d’espace libre dédié à la VM:

Dernier point concernant l’état des ports ouverts sur “Q4OS Linux”. A titre d’exemple, j’ai vérifié l’état des ports ouverts sur “Q4OS Linux” et appliqué des règles pare feu de base qui bien évidemment peuvent être complétées en fonction des besoins. Attention, ce n’est pas parce qu’il est affiché 994 ports fermés qu’il faut les voir “fermés définitivement”, il faudra donc prêter attention au volet “sécurisation” durant l’utilisation de “Q4OS Linux” (configuration règles pare feu, antivirus, détection de “sniffer” de ports…)


#9

Bonjour,

Interessant, je vois que tu t’amuses bien avec cette distrib…

l’une des choses qui m’a toujours agace avec linux, c’est qu’il n’y a toujours pas a ma connaissance de firewall convivial base sur les programmes de sorte qu’il soit possible de bloquer l’acces au reseau a certains… c’est a mon avis un gros probleme si on compare avec windows…

par contre, pour sandboxer certains programmes et les empecher d’avoir acces a tous le repertoire home, j’ai recement trouve firejail qui s’est revele tres efficace quoique pas convivial du tout…

pourtant linux pourrait etre un systeme desktop tres performant et respectueux de la vie prive (source dispo et auditable), lors de mes tests des distrib linux, je vois le potentiel enorme mais aussi helas les manquements comme :

  • la vetuste de xorg (une vrai faille ce machin), wayland devrait regler le probleme…

  • le noyau linux qui devient enorme et difficillement maintenable (il y’a apparement toujours plusieurs failles non corrige, google est votre ami…)

si les talents et ils existent se concentraient par exemple sur la debian au lieu de creer d’inombrables forks dont la duree de vie n’excede generallement pas quelques mois, linux pourrait devenir le prochain systeme majeur

je trouves ca bien dommage… c’etait ma reflexion du jour :slight_smile:


#10

Salut @Quezako,

Tu veux dire quelque chose de ce style la ? :grin:

Cette interface graphique (’ firewall-config ') s’appuie sur l’infrastructure ’ netfilter ’ cool ! :grinning:

Sans rentrer dans le détail, ce type de pare feu est intrinsèquement lié au noyau Linux ce qui explique en partie sa “complexité” d’utilisation. Personnellement je trouve cette interface graphique à la portée de tout le monde. A noter que la distribution CentOS 7 est une référence en terme de stabilité et de performance (testée nickel chrome avant diffusion par la Team RHEL)

Les possibilité de configuration du pare feu en mode graphique sont énormes avec le service ’ firewalld ’ notamment au niveau des groupes utilisateurs, de la sécurité réseau… On peut ici oublier définitivement ’ iptables’, ‘system-config-firewall’, ‘system-config-firewall-tui’ et ‘lokkit’ :sunglasses:


#11

Non pas vraiment, pour faire court le firewall de linux est base sur ouvrir ou fermer un port, ici je parle de bloquer un programme pour qu’il ne puisse pas acceder au net (avec les firewall windows par exemple, j’ai une notification qui apparait des qu’un programe tente d’acceder au net que je peux autoriser ou bloquer…), ca n’est pas possible simplement sous linux ou ca n’est pas prevu a la base, donc n’importe quel programme a directement acces au reseau avec d’importants risques de vol transfert de donnee a partir du repertoire home… bon firejail permettrait de limiter la casse en limitant le droit des programmes (acces repertoire) mais ca n’explique pas ce manque a croire que les concepteurs de linux pensent que c’est normal que tous logiciel puisse acceder au net sans aucune restriction… ce qui a mon sens est une enorme faille


#12

@Quezako
Bonjour,

Oki ! Tu fais référence à un firewall applicatif. Je sais qu’il y a eu quelques projets Dev à ce sujet qui ont été abandonné, Fireflier est peut-être toujours maintenu à vérifier…

A mon avis je pense que la mise en place d’un vrai firewall applicatif serait beaucoup trop lourd à administrer sous GNU/Linux. Mais je suis de ton avis, un tel outil serait très utile à condition qu’il soit convivial et light :grin:

Il y a toujours la possibilité de créer ses propres scripts Bash Linux ! :wink:

Personnellement je préfère utiliser des outils de sécurisation en fonction du besoin et du moment. A titre d’exemple je teste actuellement sous CentOS 7 “Nessus Home Scans” qui est un très bon utilitaire freeware d’audit sur les vulnérabilités. Il permet notamment de programmer des analyses pointues périodiques et automatiques sur les vulnérabilités. Il offre un visuel rapide sur l’état global de la sécurité système et réseau via des “dashboards” minimalistes. La version commerciale est évidemment plus performante.


#13

@Tout le monde,
Bonjour,

Pour information j’ai escaladé un bug à la Team Support Q4OS assez gênant dans la mesure où lorsque l’espace libre de la clé Live USB atteint 4%, un message alerte bien l’utilisateur, mais il est trop tard. La distribution Q4OS plante et donne accès uniquement à la console Admin. Il semblerait que le Bureau Gnome soit corrompu. J’ai tenté de récupérer de l’espace libre en supprimant certaines installations inutiles ainsi qu’un compte utilisateur secondaire sans privilège, j’ai aussi effectué d’autres manœuvres de récupération du Bureau Gnome…, mais en vain :grin:


#14

Rectification mise a jour (mieux vaut tard que jamais…) : j’avais injustement critique l’occupation memoire de l’interface graphique de Q4OS, en fait j’avais plusieurs programmes actifs quand j’ai lance la commande free et donc le resultas etait fausse… en realite l’occupation memoire est la plus reduite que j’ai vu depuis longtemps sous linux… ce qui rend cette distrib parfaitement adapte a des ordinateurs anciens limite en memoire…