A propos de l'identité numérique européenne

Publié initialement à : A propos de l’identité numérique européenne – Korben

A propos de l’identité numérique européenne

1 J'aime

Un doux rêve

2 J'aime

Tres bon article @Korben :+1:

Il semblerait que non. Le projet se base sur la blockchain EBSI Blockhain privée (développée autour de la technologie Hyperledger)

Bonjour,
Je suis d’accord sur le principe mais j’aurai tendance à être plus nuancé.
Voilà déjà quelques informations supplémentaires sur les travaux qui sont menés depuis un moment :

  • Au sein de la Commission, il y a le CEF (Connecting Europe Facility) : https://ec.europa.eu/cefdigital/wiki/display/CEFDIGITAL/CEF+Digital+Home
    Il y a plusieurs briques prévues dont celle concernant l’Identité. Le détail est accessible et décrit les grands concepts qui ont été vus via le groupe de travaux du W3C. Un des co-auteurs de ce groupe est Christopher Allen qui a théorisé les principes du Self Sovereign Identity en 2016.
  • Les travaux du W3C liés : Decentralized Identifiers (DIDs) v1.0
  • Tout cela pourrait s’appuyer potentiellement sur les travaux de l’EBSI comme cela a été dit plus haut.

Avec tout cela, on a déjà de très bonnes bases pour avoir un système fiable et sûr qui place l’utilisateur au centre. Si on intègre ce qui est sur le CBDC, GAIA-X, … cela peut prendre une bonne tournure.

Maintenant il n’est pas question d’être naïf et de penser que cela va s’appliquer tel que sans que des politiques ou des groupes de pression ne tentent de « l’améliorer ». Donc on verra ce que ça donnera et rapidement puisque la date de mise à disposition est prévue pour le 30 octobre 2022 mais à mon sens, il ne serait pas impossible que l’on ait un système hybride impliquant une partie « régalienne » (données reconnues par un état) et données personnelles complètement à la main d’un utilisateur. Cela car cela répond au RGPD, à l’usage d’une prochaine CBDC mais surtout cela permettrait de développer de nouveaux services intéressants (je n’utilise plus « innovants » car trop galvaudé aujourd’hui) et amène de fluidité, de la souplesse et de la sécurité pour tout ce qui peut exister aujourd’hui. Bref, c’est une sorte de négo dans laquelle pour avoir des services intéressants, il faut que les sociétés et politiques « lâchent » le contrôle de certaines informations mais ce n’est pas forcément une évidence car il faut bien percevoir l’intérêt de ce que cela va pouvoir apporter.

A suivre dans le prochain épisode… :wink:

1 J'aime