Gmailify - Résisterez-vous à la tentation ?

http://korben.info/gmailify-resisterez-vous-a-la-tentation.html
Vous aviez quitté massivement Gmail suite aux révélations de Snowden sur l’espionnage de masse du gouvernement américain ? Google avait trouvé un moyen de récupérer les brebis égarées, l’année dernière, en supportant les fournisseurs d’emails tiers (boites IMAP, Outlook, Yahoo…etc.) dans son application Gmail pour Android. Ça faisait juste client mail, sans grand intérêt hormis…

Raison de plus pour utiliser ProtonMail :smile:

1 J'aime

Je ne comprends pas bien la différence : GMail avait forcément déjà connaissance des login/mdp pour accéder à des dossiers IMAP externes, et devait également déjà pouvoir “lire” les messages lors de l’affichage…
Donc rien de neuf sous le soleil de la confidentialité à mon avis, non ?

1 J'aime

Ou postfix + dovecot :smiley:

Résiste! https://youtu.be/SPBVplEp7xE?t=30

Mais c’est que t’aurais bien raison ! :open_mouth:

Il me semble que cela fait bien 10 ans que je fais déjà ça avec mon gmail … comprend pas la nouveauté …

Évidemment, tous les emails que vous recevrez transiteront sur les serveurs patriotactés de Google. Et évidemment, ça permettra à Google de vous profiler encore mieux afin de maximiser ses profits grâce à vos données personnelles.

Korben, j’apprécie ton blog, tu partages le plus souvent des choses extrêmement intéressantes et ce que tu dis n’est pas faux.

Cependant il faudrait peut etre aller jusqu’au bout de ce que tu penses de google. En commençant par remplacer google analytics par Piwik par exemple ?

En solution gratuite et Française, il y a Love Your Emails. Ça filtre les spams/phishing/pubs/notifs de réseaux sociaux.
Ce n’est pas fait par une petite boite, c’est fait par Vade Retro Technology qui n’a pas besoin de vendre vos données (et n’a pas de patriot act).

pareil… Tout les sites de news reprennent l’info, aucun n’explique clairement où est la nouveauté par rapport à ce que l’on peut faire depuis des années

La même. Je n’ai pas compris le but de cet article, enfin, à part diaboliser Google, as usual.