La liberté d'expression (encore) Dans la Sauce

Publié initialement à : https://korben.info/liberte-dexpression-dans-la-sauce.html

Comme si l’actu en elle-même n’était déjà pas assez glauque, voilà que certain(e)s politicien(ne)s veulent en profiter pour nous retirer quelques libertés de plus. Si vous êtes membre de ma merveilleuse communauté depuis longtemps vous savez combien la liberté d’expression est importante pour moi, je me devais donc de réagir à cette loi AVIA nouvelle…

1 J'aime

Quelques points au fur et à l’écoute de ce très bon Dans la Sauce :

  • Dans les phénomènes déclencheurs de la violence il y a la peur qui est sans doute le trigger N°1.

  • L’éducation ne se résume pas à l’école, c’est sur le billet de « la montre pour enfant » que j’avais réagi en ce sens. Trop de parents baissent les bras. Je le constate presque chaque jour dans mon entourage, avec par exemple une tendance bobo (et élitiste puisque coûteuse) : Montessori, Freinet exacerbée (l’enfant roi toussa) ; une autre je-m’en-foutiste qui confine à l’égoïsme, cela d’ailleurs déclenche d’autres travers par exemple les parents surprotecteurs. En ce moment comme sinistre du mammouth, on en a un qui fustige l’université minée par l’islamo-gauchisme O.o . A lui la palme du retournage de veste (oublié ses engagements d’antan), on lui offre aussi, au passage, le César du nihilisme voir négationnisme de l’extrême droite.*

  • Ce qui pourrait améliorer les choses au niveau politique ? La démocratie participative, la vraie et non pas la soupe que l’on nous propose du grand déballage de notre grand timonier* ou le battage de la Convention citoyenne pour le climat beau rideau de fumée démago et trop sujet aux vents …

Donc merci Korben, tu vois, ta parole, mine de rien, c’est mieux que rien, puisqu’elle nous pousse un peu depuis 23 ans (tu disais).

PS: Ceci n’est pas une critique, juste quelques notes.

* juste une blablague

La liberté d’expression et les réseaux.

Sujet complexe et qui n’est pas traité aussi bien par nos dirigeants qu’il le faudrait mais malgré tout je suis face à un dilemme face aux obligations à poser aux géants du secteur.
Je suis personnellement attaché à la liberté d’expression à la française, c’est à dire avec comme limites l’insulte et le révisionnisme mais il faut admettre que nous avons un problème avec les réseaux sociaux et plus précisément l’usage qui en est fait dans un certain nombre de cas (y compris sur les épidémies de complotites, mais c’est un autre enjeu).

Tous objectent qu’ils ne sont pas responsables du contenu que les utilisateurs postent dessus mais tous font leur fric avec l’audience généré par ce contenu qu’ils hébergent.
C’est un conflit d’intérêt majeur et qui ne devrait pas être considéré différemment de ceux qu’on conspue (à raison) dans l’industrie avec les pantouflages de politiques et les lobbyings en tous genre.

Imaginons que demain un fabricant mette au point une imprimante semi pro qui combine une 3D polyvalente avec une impression classique, ce qui permettrait par exemple faire des impressions textiles mais aussi d’imprimer des billets de banque quasi parfaits.
Nous sommes d’accord pour dire que ce n’est pas la faute du fabricant si les gens impriment des billets avec mais dans la mesure où, vu le potentiel, ce genre de matériel pourrait atterrir dans la plupart des foyers ça deviendrait un très gros problème.
Quelle solution ? Mettre un flic dans chaque commerce pour chopper les faussaires ? Bien sûr que non car l’échelle de la fraude serait telle qu’en dehors d’une interdiction de commercialisation toute autre mesure serait vouée à l’échec.
C’est d’ailleurs cette solution qui prévaut actuellement avec le monopole du papier fiduciaire.

Pas simple tout ça mais au final il faudra trouver un point d’équilibre. Bonne chance ! :smile:

Cher @Lex,

Il n’y a pas de sujet(s) complexe(s) ou bien de problème(s) liés aux réseaux sociaux (à part un*) , aux gafams ou les deux réunis envers la liberté d’expression, la laïcité ou même au trois paradigmes de la République française : Liberté, Egalité, Fraternité. (guère ménagés ces derniers temps ! )

La loi ( souvent d’une extrême complexité ) comprend déjà tout « l’arsenal » nécessaire pour réguler tout ça. Seulement le laxisme institutionnalisé, les intérêts politiques ou mercantiles, l’immense manque de moyens de la justice ( j’ai pas dit la police ! ) ou autres secteurs, les choix politiques déplorables consécutifs (sérieux Dupont-Moretti, non mais « Allo quoi ! » ) font que …

L’exemple de l’imprimante 3D, comme l’expérience de l’impression d’armes de point n’est vraiment pas représentatif de la situation. Surtout que l’on a découvert :grin: qu’un simple couteau à steaks pouvait tuer, si bien utilisé (il faut xxx cm de lame pour atteindre un cœur ). Au passage même le plus anodin des objets journaliers peut être fatal, même une voiture, même un fil de fer, un stylo bic, un cure dents …

C’est d’ailleurs cette solution qui prévaut actuellement avec le monopole du papier fiduciaire.

C’est en fait une mesure néolibérale liberticide : depuis des décennies, (on ne va pas remonter avant '39) tous les gouvernements ont essayé de gérer (à leur avantage) le flux de la finance. Pouvoir contrôler complètement le moindre mouvement de fond est trop tentant, c’est devenu le but de tout pays ayant outrepassé leur mandat démocratique. Autrement dit, Je gère vos fonds/avoirs au mieux de mes intérêts. et en aparté, y’a que les suisses, qui maîtrisent …

* L’immédiateté de ces médias est par contre difficile à traiter : ça peut tuer, on l’a démontré**, ça peut comploter, c’est rampant, et tous les services de l’état*** censés palier ces exceptions non pas d’effet avérés.
** suicide pour harcèlement, revenge porn, etc.
*** Action sociale, Police, Justice, Santé (services psychologiques, ou même physiques dans les cas sévères).

PS: la rédaction de ma contribution, a été longue et ardue, et ma demandée de multiples relectures ! J’ai sans doute oublié de nombreux points. et j’ai dû faire avec la pauvreté de l’éditeur discourse :’(