Message de bon matin à Korben

Bonjour à tous, je suis Tom, 45 ans et qques connaissances très limitées en informatique, très content me retrouver parmi vous.
Je vais vous la faire courte, j’ai envoyé ce matin un messenger sur FB à Korben et la réponse automatique m’a renvoyée vers vous!
Je vous fais un simple copier/coller de mon message:

Bonjour Korben, j’espère que tu te portes bien, je te suis déjà depuis quelques temps suite à un de tes passages sur Thinkerview.Je suis désolé de te déranger.Si mon message te saoule ne te sens pas obligé de me répondre.Je n’ai pas trouver la réponse à la question que je vais te soumettre sur ton blog, pas mal d’articles m’ont beaucoup plû et inspiré Raspberry, piratebox, pwanagotchi et bien d’autres!!!Voilà mon soucis, une de mes collègue part en bad trip, un « brouteur » a piqué des infos sur son profil linkedin et crée tous les jours des faux profils avec ses infos perso, rien de très grave, pas d’arnaque sur ses cartes bancaires, mais je souhaite lui donner un coup de main pour identifier le lascar.Je check des articles ricains sur tracer peut être l’ip en échangeant sur messenger FB et j’ai bien sûr pensé à toi lool.Si tu as qques conseils n’hésites pas et désolé de t’avoir saoulé de bon matin, stay safe.

Ma collègue a beau signaler tous les jours les faux profils afin qu’ils soient supprimés mais tous les jours un nouveau apparait , comme je le disais rien de grave , juste photo de profil, date de naissance, lieu de naissance, elle ne reçoit pas encore d’amendes avec une vraie usurpation d’identité.
Je suis peut être hors sujet et hors législation à vouloir trouver l’ip ou identifier le gars, mais elle a déjà souffert pas mal de violences et menaces donc elle est carrément flipée…Si quelqu’un peut me donner des infos ou un recours ?Je vous remercie, bonne journée à tous.
Tom

Bonjour @TomToy

  1. La première chose à faire, c’est de déposer une plainte à la Gendarmerie. Il existe peut-être des déclarations en ligne aussi. Ils ont des moyens que les particuliers n’ont pas.
    Votre problème n’est pas informatique, il est légal, c’est un délit.

  2. Prévenir LinkedIN (vous l’avez fait déjà sans doute)

  3. Trouver une IP ne veut rien dire, jouer au policier est très dangeureux. Imaginez que le responsable utilise le wifi d’un voisin, ou qu’il soit à un endroit qui partage une box, vous ne pouvez pas identifier quelqu’un à coup sûr, et vous risquez de vous tromper de personne et d’accuser un innocent.

2 J'aime
  • Je pense que le moyen d’identifier le coupable le plus rapide est d’obliger LinkedIN à révéler les adresses e-mail et autres informations utilisées avec les faux comptes. Il est obligatoire de fournir un e-mail valide à chaque création de compte LinkedIN.
  • En plus, linkedIN pousse les utilisateurs à enregistrer leur numéro de portable pour l’authentification.
  • Et ça, c’est a priori plus plus rapide, moins technique, et plus fiable que de partir à la pêche aux IP.
  • Seule la police/gendarmerie a les moyens d’obliger LinkedIN à fournir les infos des faux comptes. Mais le facteur temps compte, il faut se dépêcher avant que LinkedIN puisse prétendre qu’ils ont effacé toutes les données des faux comptes.

C’est ce que je ferai, mais je peux me tromper.

2 J'aime

Je suis tout à fait d’accord avec @zorg6, n’essayez pas de jouer au policier

1 J'aime

Je partage aussi l’avis de @zorg6 et @_ToOOom. Jouer au justicier, ça risque de causer plus de problèmes que d’en résoudre.

1 J'aime

Merci à tous pour vos réponses, je ne jouerai pas au justicier rassurez vous, le plan va être simple : déposer une plainte contre la personne qui s’est elle même trahi en postant une photo de ma collègue que lui seul possède.De plus utilisation de différentes choses , logo de ma boîte etc etc, donc la c’est alerte en plus à notre service de sécurité informatique qui sont semble t il assez chauds!

En tout cas merci à vous et très bonne journée!
A très bientôt!
Tom

<!> :warning: Cette photo n’est pas une preuve, mais un indice, fut-il assez fort. Je m’explique. La photo a pu être diffusée, empruntée, volée à celui qui l’a prise. Donc prudence, prudence et prudence, faites confiance aux pros.

1 J'aime

Merci @zorg6, je me doute bien mais comme tu l’as dit plus haut , police et gendarmerie disposent d’autres outils, et le service informatique de ma boîte pourra peser dans la balance si celle -ci s’implique auprès de ma collègue dans sa plainte contre X ou autre.

Merci

@TomToy
Pourrions-nous connaître le fin mot de l’histoire?

Bonjour à tous, @zorg6 voici le fin mot de l 'histoire:après de multiples déplacements à la police , ceux ci ont pris ma collègue en voiture et lui ont proposé de payer cash un hacker dans une cité parisienne, ce qu’elle a fait…Le gars a fait le boulot c’est à dire qu’il a identifié la personne à l’origine des menaces et des faux comptes FB, il a téléphoné à celle-ci lui précisant qu’elle avait été identifiée et de cesser immédiatement.Les services de police ne peuvent malheureusement faire quoi que ce soit dans le cas décrit ci dessus mais l’ont quand même orienté vers quelqu’un de compétent, quelqu’un qu’elle n’a évidemment jamais rencontré ni eu au téléphone, ils ont servi d’intermédiaires et le sujet a été réglé en moins d’une journée après des semaines de stress.Voilà!!!Bonne journée à tous!

1 J'aime

Bonjour :wave:@TomToy, merci pour la màj. C’est assez hallucinant, j’ai du mal à le croire, mais il est vrai que la réalité dépasse souvent la fiction. Il y a de quoi écrire un roman! Le plus triste est que l’auteur reste impuni, étant donné ce que tu décris comme historique personnel de la victime. :vulcan_salute: :slightly_smiling_face: :+1: