Sommes-nous coincés dans une simulation informatique ?

Eh bien il faut poser cette question à ceux qui les font ^^.

A mon avis, la question la plus intéressante ce n’est pas tant la cosmogonie mais l’enveloppe créatrice du tout. Admettons que nous existons bien dans une simulation. Une espèce supérieur ayant une omnisciente parfaite sur notre Univers et la capacité éventuelle d’intervenir dans le fonctionnement. Si oui, ça veut dire qu’un Univers plus grand englobe ces êtres et nous dans la simulation … Peut-être cet univers est également une simulation etc etc … Mais si nous remettons jusqu’au sommet, à une dimension entière, non simulé. Ce serait quoi ? Comment expliquer son existence ? Je veux dire y a bien un moment où l’existence vient du néant … Ce fameux néant, ce truc qu’on ne verra jamais de notre vivant (bah non !) dont nous sommes progressivement sortie à la naissance et que nous tentons d’expliquer depuis que nous pensons (“Je pense, donc je suis” Descartes).Ce néant c’est pire que l’espace, dans la néant y a pas de matière, pas la moindre trace d’histoire, rien - nada. Puis pouf d’un coup, apparaît ex-nihilo un univers.

Quant à la question de savoir à quoi sert ces expériences de pensées, ça permet de se positionner en observateur par rapport au sujet et de proposer des comportements. L’expérience d’Einstein relaté dans plusieurs ouvrages historiques, lui a permis d’appréhender le principe de vitesse nul en prenant deux objets chutant en même temps (simplification à l’extrême …). C’est loin d’être inutile.

1 J'aime

La théorie de la conscience collective a été développée par Jung. Plus proche de nous la théorie de Neale Donald Walsch : parcellisation de la conscience et auto expérimentation de la conscience par la conscience se rapproche peut-être de la vérité. Les mythes d’émergence pourraient être interprétés comme une proto religion ou la Terre Gaia a produit une flore commensale (les êtres vivants) telle un colon ou habitent des bactéries qui n’ont pas conscience de graviter dans un être vivant lui même inconscient d’appartenir à un système vivant supérieur. Il y aurait donc théoriquement plusieurs niveaux de conscience. Les expériences faites sur des nourrissons privés de langage par le tsar de Russie se sont soldées par la mort de ces nourrissons. “je pense donc je suis” est totalement inexact car en l’absence de pensée extérieure il n’est pas de pensée! Cela veut dire qu’il faut “epsilon” de plus à chaque fois! Donc “rien ne se perd rien ne se crée” est faux également car il faut bien la quantité infinitésimale qu’est epsilon pour incrémenter l’intelligence. Clairement, s’il n’y avait pas quelque part une incrémentation quelconque il y aurait obligatoirement stagnation, en effet le nombre des combinaisons biens que théoriquement gigantesque n’est pas infini! Donc les premières cellules, s’il n’ y avait pas cette fameuse insufflation epsilon auraient obligatoirement végété! poursuivons le raisonnement! La base serait donc un programme. ce programme a été conçu par une intelligence phénoménale! Qui aurait intérêt à faire un tel univers sans but? de même qui aurait intérêt à faire un univers en étant assuré à 100/100 de son issue? Clairement Korben: il y a intellectuellement et obligatoirement une solution alternative!