Terrorisme, Etat d'Urgence, où sont les solutions ? Journaliste, Renseignement, Stratégiste, Hacker

http://korben.info/video/terrorisme-etat-durgence-ou-sont-les-solutions-journaliste-renseignement-strategiste-hacker
J’étais passé à côté pour cause de vacances de Noël, mais en ce jour dominical, je vous invite à regarder cette interview avec Hervé Brusini l’ancien rédacteur en chef du journal de 20h de France 2, Éric Filiol, ancien de la DGSE et Pierre Conesa ancien haut fonctionnaire au Ministère de la Défense. Il y…

Je l’ai vu il y’a quelque jours, c’est toujours un plaisir d’écouter parler des personnes qui maîtrisent leur sujet et savent le rendre accessible.

Oui, même si parfois je trouve parfois cette chaîne un peu “anti-système”, elle a le mérite d’apporter un tout autre point de vue sur l’actualité…

Alors voilà,

après visionnage en mode (attentif à l’écoute) plusieurs choses me choquent.

Raaa quoi? des fautes? ou ça? pfff (lis plus bas)

Ce documentaire ne nous apprend rien de plus qu’une simple émission télé qui durant tous son déroulement, ne fait que dénoncer et qui à la fin nous dit : « Restez pacifique dans vos actions restez sage». (vous verrez, je pense que vous comprendrez la même chose que moi sur la fin )
« Utilisez vous, (nous, moi, toi.) le droit que nous bafouons allégrement depuis tant d’années ».

Voici les artistes:

Le scribe:
J’annonce que je suis incompétent parce que, prisonnier du pouvoir invisible (je le dis, mais pas trop fort) sinon gare à mes fesses.
Et comme j’y tiens, je joue pas mon fouille merde… je fais alors mes papiers comme on me le demande. Et si je suis critiqué par les lecteurs sur la médiocre qualité de mon boulot, j’avoue un ptit peut. Mais attention oh !!! c’est pas que ma faute….
Ehhehehe bande de c… sinon je serai pas là ou je suis.…
C’est ce personnage qui s’exprime le plus, évident, il est habitué à son métier de scribe.
Sa bouille de papy le rendrait presque attendrissant. (Quoi c’était le but ? rooooh)

L’ancien Haut fonctionnaire:
Ce gars est pour la loi sur le renseignement ou un patriotAct.
Il me paraît sympa au départ, mais après…
Il me dis que je suis c… car l’état se fou de mes communications ! :scream:
Il essais de me faire comprendre que j’ai tord d’être contre! Il me dit que c’est pas moi qui suis
surveillé ! Mais ça le dérange pas que je fasse partis du bain.
Et quand il à fallut engager la conversation sur les dangers du DPI, là pfuuuttt on est passé à autre chose……
J’aurai pourtant bien aimé avoir la suite moi !
Ah ce fameux DPI….
En plus, ce type à l’air d’être un finkelprout, il est présent dans la plupart des docu de ce site web.
Et sa montre à la fin, j’ai eu l’impression que la séquence « du film » le dérangeait.
Mais à la fin évidemment, tous on criés gare au loup, l’acteur abuse, tout n’est pas si noir……
C’est vrai quoi, il déconne l’acteur, il as du carburant, des droits, et un Iphone! le fou!!!

Le militaire repentit:
Le type à été militaire toute sa vie, et tout au long du documentaire, il est d’accord avec l’idée que rien ne fonctionne, dénonce… J’ai l’impression de lire ceci:
Je suis là pour dire que je suis d’accord, que ça marche pas. Et comme je suis militaire je serais encore plus crédible. Les gens se diront alors, que tous ne sont pas pourrit. Ils pourront ainsi détendre leurs slips.
Exemple flagrant du type qui toute sa jeune vie, bosse du coté obscur, et qui voyant la vieillesse arriver à grand pas, se repentit ?
Ah oui, mince, ça s’appelle l’expérience aussi.:joy:
Ce docu comme les autres dénonce, mais n’annonce rien d’utile !
Le problème dans ce que j’écris ici, c’est que, comme ces protagonistes le
disent dans le documentaire, la manipulation à touché tous les échelons de la société.
Croire donc en l’innocence de ces acteurs de théâtres, me force par réflexe intelligent à m’en méfier.
Quand je dis « méfier », je parle de leur apparente impression de dénoncer une chose dans le but d’infiltrer la pensée adverse dans un but précis.

Je crois au repentir ? Euh non ! Ou peut-être, oh mieux tu sort !
Joyeux année de l’information à tous :slight_smile:

Désolé pour les fautes chers Korbenautes, mon directeur de communication est en vacances :smiley:

Ps : En toute circonstance, restez indépendant et intelligent.

1 J'aime

Rien d’utile ? Peut-être aussi que tu juges les gens sans écouter ce qu’ils ont a dire.

Leur donner un background c’est beau, mais c’est à la limite de les caricaturer. De pervertir ce qu’ils disent d’intéressent. A bien des égards, ils remettent en question les deux côtés de la balance : ceux qui voit la société Occidentale pleine de dorures et ceux qui la voit sombre en avançant qu’elle est détruite par la théorie du complot et les intérêts personnelles.

Le sujet est complexe parce qu’il met en exergue des causes à effets dont nous sommes spectateurs et parties prenantes. Nous ignorons encore beaucoup de chose et pourtant nous avançons des élucubrations sur la vérité vraie et les mauvaises prises de décisions. L’effet Flamby n’arrête pas de jour en jour et chacun amène son opinion. A la fin de l’interview, il est certain que chacun à son avis sur la question - c’est totalement normale. Pour autant les idées avancés comme la prise de risque des journalistes, les décisions prisent lors des évènements du 13 Nov ou la manière dont la censure est appliqué entre pays ou partisants idéologiques [les idées] me paraissent intéressente dans le débat. C’est aussi le débat d’une société, de notre société rappellons-le.

Que Pierre Conesa n’évoque pas le DPI ne me gêne pas tant que ça et pour autant il n’a pas dit qu’il était pour - il remet d’ailleurs en question les pratiques utilisés pour l’analyse des informations récoltés.

Par rapport à Hervé Brusini, je n’ai pas toujours été d’accord sur ce qu’il a avancé. Il est responsable de l’information qu’il transmet et y a réellement un blocage médiatique par rapport à ça, mais par rapport au rôle du journalisme dans les affaires je pense que ce n’est pas un abus de sa part de parler de difficulté. L’enquête est quand même un outil compliqué à maîtriser. D’une part parce qu’il faut connaître son sujet et d’autre part il n’est pas forcément compris de la meilleure façon. L’indépendance et comme tu le notes bien à la fin, et il le dit lui même, c’est important que l’information dépasse la censure intérieur et extérieur pour qu’elle affine le discours.

Je ne suis pas d’accord personnellement sur la prise de décision de l’état d’urgence. Voter des lois liberticides sans prendre le temps de peser le pour et le contre ainsi qu’oublier de demander au peuple ce qu’il veut, est dangereux pour notre liberté, notre démocratie. C’est d’ailleurs ce qui revient lors du débat.

Plutôt qu’une conclusion creuse, ce n’est pas de rester pacifique mais plutôt de prendre le temps de comprendre les mécanismes qui régissent notre société. Je suis offusqué et en même temps je comprends ce que dit Éric Filiol sur la jeunesse, nous ne sommes pas assez impliqué dans les décisions politiques. Et ça me semble le plus intéressent pour qu’à l’avenir, le système revalorise la démocratie. C’est même appuyé par Hervé Brusini, renseignez-vous sur internet. On est effectivement au coeur du problème, nous ne sommes pas pris au sérieux - on n’a pas aujourd’hui un droit de parole dans notre société … et pourtant nous l’avons sur un réseau alternatif : internet.

Chacun peut l’interpréter à sa façon, il est vrai. Bonne année à tous. :slight_smile:

1 J'aime

Hérodote et Thucydide… OK ! Mais avec Alexandre le Grand, impossibilité chronologique. Bon, ça fait pas avancer le débat, je vous le concède !!!

Je crois qu’ils confondent avec Aristote… Je viens de vérifier !

Si la jeunesse n’est pas impliquée , c’est peut être aussi parce que ce sont toujours les mêmes qui restent accrochés au pouvoir , il y a maintenant presque deux générations d’écart entre la génération web ( celle justement qu’ils ne comprennent pas ou s’empressent de controler par peur de l’inconnu , mais surtout par ignorance/manque de connaissances dans le sujet ), pour ma part il serait bon de forcer le gouvernement à renouveler constamment ses membres et rajeunir un peu tout ça , et je parle pas de Pellerins et consorts qui s*ce les majors par peur de perdre leurs jobs , je parle de gens qui comprennent vraiment ce qui se passe sur internet et qui sait quels sont les vrais besoins pour une population nouvellement active qui n’arrive pas à prendre ses marques dans la societé.

1 J'aime