Korben, roi d’internet, logo bébé avec des lunettes en mode thug life

Un outil pour bloquer les mises à jour forcées de Windows 10

#1

http://korben.info/un-outil-pour-bloquer-les-mises-a-jour-forcees-de-windows-10.html
Des Windowsiens passionnés et la presse spécialisée hurlent depuis des jours, depuis que Microsoft a mis en place une procédure de mise à jour obligatoire sur son Windows 10. En effet, comme la plupart des utilisateurs lambdas s’en battent les couilles de la sécurité de leur OS, Microsoft a trouvé de bon ton, de forcer…

2 Likes

#2

Et comment saura-t-on à l’avance si une MAJ est foireuse ? Il faudra tout bloquer par défaut, se taper une recherche sur gogol pour chaque MAJ pour lire les retours d’autres utilisateurs, et décider si oui ou non on l’installe ?
Vachement pratique… :frowning:

1 Like

#3

vive gnu linux !

1 Like

#4

“Vive GNU Linux” : C’est sur qu’avec des commentaires aussi constructifs, on meurt d’envie de retrouver la communauté des linux. Un tel commentaire force l’admiration !!!
A part ça, faut choisir entre la philosophie android où regne le grand n’importe quoi dans la securite et les mises a jour, et la politique Microsoft qui prend le chemin inverse et tente d’unifier les terminaux vers plus de securite et de coherence.

0 Likes

#5

Le problème, c’est que cette “unification” tue encore plus le choix de l’utilisateur Windows. Comme le montre l’article, on peut avoir de très bonnes raisons de ne pas installer une update. Du coup ces utilisateurs, Microsoft ne les prend même pas en considération.

Alors évidemment, ça reste intéressant pour eux de faire ça : leur parc logiciel se retrouve un peu plus à jour…et tant pis si certains essuient les plâtres. A mon avis, ce serait plus efficace de réfléchir à un bon moyen d’éduquer les utilisateurs sur l’importance des updates (c’est quand même le strict minimum en informatique…même si on voit ça comme un simple outil). En faisant ça ils risquent juste de braquer une partie de la communauté, pas sûr que ça en vaille la peine.

La “cohérence” comme tu dis n’est pas la solution à tout (le joyeux bordel d’Android non plus, mais là les principaux responsables sont pour moi les constructeurs, encore que ça tend à s’améliorer).

[Troll] Sinon ce serait bien qu’ils réfléchissent à un moyen d’optimiser l’installation des updates Windows, qui à ce niveau là, ont beaucoup à apprendre des systèmes GNU / Linux. Mais bon pour ça faudrait’ revoir tout le kernel ^^. Perso’, mettre à jour un *Linux, c’est la routine, et c’est vite fait. Mettre à jour un Windows, c’est une torture. [/Troll]

1 Like

#6

Les majs seront testées sur les Windows Insiders avant d’êtres lachées sur le parcs publique. Ce qui devrait déjà résoudre quelques couacs, mais on est pas à l’abri d’une maj foireuse…

En ce qui me concerne je trouve que c’est plutôt une bonne chose que les Maj de sécurité soient installées obligatoirement, quand je vois l’état des updates sur certains PC de mon entourage et que je passe des plombes à tout mettre à jour parce que les utilisateurs classiques s’en contrefoutent, les forcer sur les version Home c’est peut-être un bout de solution, pas la meilleure, mais un début de solution, par contre mettre les drivers hardware dans le même panier c’est une connerie, quand on voit certains drivers AMD ou Nvidia ou même Realtek …

0 Likes

#7

Faut peut etre arreter aussi avec la mythologie Linux.
Je veux bien que le processus de mise a jour soit tres different sous le capot, mais pour un utilisateur lambda d’un Ubuntu, le gestionnaire vous propose 52 maj avec des noms super evocateur (comme dans windows), vous pouvez les desactiver avec leurs petites cases à cocher (comme dans Windows) et vous n’avez aucune idée de ce que vous installez (comme dans windows).
Je ne compare pas linux et microsoft, juste le resultat final pour un blaireau comme moi qui utilise les 2 systemes et qui valide toutes les maj sur les 2 systemes, sans savoir à quoi peut bien correspondre ces mises a jours. Mais comme elle existent …

0 Likes

#8

Sur un *Linux, le nom du paquet suffit généralement à savoir à quoi il sert, avec une ou deux recherches sur ton moteur préféré. Après évidemment, madame Michu ne va pas chercher à faire lesdites recherches (pas le temps, pas l’envie, etc). Mais l’idée générale, c’est que si tu veux vraiment savoir, tu peux. Un article pas trop mal que j’ai pu trouver (sans trop creuser…). Globalement, l’ouverture du système a pour conséquence qu’il est plus simple de savoir si une mise à jour est supposée casser quelque chose ou non. La plupart du temps, ce n’est évidemment pas toi qui effectue ce diagnostic, mais les mainteneurs du système Linux en question.

Pour faire la même analyse avec les mises à jour Windows (notamment sur les couches basses), bonne chance.

Au final, la principale différence immédiatement visible pour “un blaireau comme toi” se situe dans le fait que la totalité des logiciels de ton système sont mis à jour, contrairement à Windows qui ne met à jour QUE le système en lui-même (ça tend à devenir de moins en moins vrai avec le Windows Store). Mais c’est un autre sujet :p.

0 Likes

#9

C’est même pire que ça, regardez ça : http://prntscr.com/7ykzbh

0 Likes

#10

Z’êtes un peu dur les garçons … :smirk: … Laissez un peu le temps aux choses pour se faire … W10 est une excellente mouture du 7 ( :wink: ) rien que par ses 75% d’économie de place (là, je sais pas comment ils font !) j’ai ressenti également (mais c’est pitêtre psychologique, vas savoir…) une certaine fluidité/rapidité que je n’avais pas sous 7 à niveau comparable (c.à.d.: en ayant réinstallé les applis diverses à l’identique de mon seven), bah j’trouve que ça marche un peu mieux … (Par contre perso, j’ai des petits problèmes niveau carte son qui ne fonctionne pas avec une paire de HP externe branchés en sortie ligne … A suivre …)

0 Likes